AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci à Low Currency pour le sublime design !
Ouverture du forum le 1 Février 2010
Rejoignez nous ! Beaucoup de postes vacants sont encore libres !

 

 « L'ombre d'un doute { libre }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Lilween S. Woodsen
Créer, c'est vivre deux fois.

♣ date d'inscription : 19/04/2009
♣ prénom / pseudo : Elodie / Smile
♣ nombre de messages : 863
♣ copyright : © shakespearette ; throes.heart
♦ age : 19 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation compliqué(e)

♦ popularité :
80 / 10080 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: « L'ombre d'un doute { libre }   Mer 3 Fév - 21:48



    Assise dans un coin du grand jardin-parc d'Harvard, je songeais à bon nombre de choses. A vrai dire, j'avais l'esprit tellement obstruée de pensées en tout genre que j'en oubliais tout ce qui m'entourait. Soudain je me demandais comment j'en étais arrivée là et revins doucement en arrière dans ma mémoire subjective ...

    Ce matin-là, je m'étais levée aux environs de six heures et demi. J'avais été violemment soulevée par le réveil de mon portable et, à l'extérieur, des bruits atroces de sirène de pompier résonnaient dans mes oreilles comme si l'on criait à côté de moi. Du coup, je dus soulever ma couette sur mon visage mais les coups sourds que quelqu'un donnait sur ma porte me réveillèrent complètement. Je sortis du lit, soupirant et ne répondant pas à la personne qui avait tenté de gâcher ma journée, je trainais les pieds dans mes pantoufles et rejoignis la salle de bain qui jouxtait ma chambre.

    Je m'étais ensuite déshabillée et étais rentrée dans la cabine de douche. Je tournai l'eau chaude au maximum mais tout ce qui en sortit fut une fine coulée d'eau chaude entourée d'éclats d'eau froide. En finissant de me mousser et me rincer, j'étais sûre d'avoir attrapé la crève ou quelque chose du genre. Je sortis tout de même de la cabine, mis un peignoir autour de moi et retournai dans la chambre. Là-bas, je choisis mes vêtements de la journée. En conclusion, je pris une robe mauve à bustier que je resserrai à la taille par une grosse ceinture noire et une veste noire aux ornements argentées. Au niveau de chaussures, je mis une paire de bottes à talons aiguilles sur lesquels je me déplaçai habilement.

    Avant de partir à l'université, j'avais pris un bon petit déjeuner, m'étais brosser les dents, m'étais coiffée et avais vérifié la présence de toutes mes affaires de cours dans mon sac. Finalement, j'avais quitté ma résidence à pied et avais rejoint avec un certain entrain la salle de ma première heure de cours ...

    La matinée était passée assez vite bien que les cours étaient entièrement ennuyant. J'avais heureusement passé les pires cours de la semaine et j'avais donc des exercices plus pratiques et manuels pour les jours à venir. Je m'étais redirigée vers le réfectoire, avais pris mon déjeuner en compagnie de ma meilleure amie et nous nous étions séparées pour qu'elle rejoigne sa salle de classe et que je profite de mon après-midi libre.

    Et voilà comment j'en arrivai à être assise, ici, adossée au tronc large d'un grand saule, dans l'ombre de ce dernier, à réfléchir, un livre énorme de plus de mille pages sur la médecine posé sur mes jambes étendues ...

    Je pensais à mes amours, à mes peines, aux conséquences qu'amenaient mes sentiments. J'aimais deux personnes, tout à fait opposées, Alexander d'un côté, William de l'autre. Ils étaient tous les deux un romantisme fou et ils étaient tous les deux amoureux de moi, ou tout du moins c'est ce que je ressens. Mais moi, au milieu de tout cela, je suis très indécise, faut-il que je quitte Alexander pour William ou bien que je rejette les avances timides de Will' pour aimer de tout mon cœur, l'âme dragueur d'Alex' ? Le choix était tellement dur et être objective, c'était une chose que je n'arrivai pas à gérer. Du coup, sans vraiment m'en rendre compte, je me mis à crier très fort pour me soulager du poids atroce qui reposait sur mes épaules ... Et je vous l'avoue, ce cri de désespoir se fit remarquer de bon nombre de personnes, et tous se retournèrent vers mon arbre triste, l'air inquiet pour moi

_________________

♦ Lilween & William ; in love ♦



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bliss M. Shadow
■ aimer a perdre la raison

♣ date d'inscription : 01/01/2010
♣ prénom / pseudo : New Yorkaise
♣ nombre de messages : 450
♣ copyright : Moni59
♦ age : 20 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation compliqué(e)
  • relation amoureuse
  • relation sérieuse

♦ popularité :
70 / 10070 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « L'ombre d'un doute { libre }   Jeu 4 Fév - 22:05

    J’avais passé une soirée formidable, tout avait était réunis pour que rire et amitié soit au rendez vous. C’était par ce genre de moment que je comprenais le bonheur d’une vie. Simplement deux amis ensemble, discutant de tout et de rien durant toute la nuit, rien de tel ne pouvait me rendre plus heureuse. J’avais passé une longue soirée en compagnie de James, mon meilleur ami. Toujours présent depuis petite, il était un peu une accroche dans ce monde de fou. Je connaissais James depuis si longtemps que j’avais même arrêté de compter les années, nous étions très proches, cas-inséparables, comme les deux de la main. Je n’imaginer même plus vivre sans lui désormais. Bien sur notre relation n’avait rien d’amoureux, ou de passionnée mais c’était sans aucun doute la plus amitié masculine que je pouvais avoir, une réel confiance. Un grand frère un ami, comme vous le voulez mais c’était la personne en qui j’avais le plus confiance avec Ruby. Ce soir là, je n’avais rien de prévu, simplement me coucher, profiter d’une longue nuit paisible et calme, histoire de faire redescendre cette pression des derniers jours. A peine allongé dans mon lit, vêtu de mon short blanc et d’un débardeur bleu, le téléphone sonna laissant entendre la voix de James que je pouvais reconnaitre parmi milles, il s’ennoyait et n’avait je cite « absolument rien à faire. Rejoins-moi » m’avait il supplier. Comment lui refusais, je sortais du lit dans lequel je venais de m’allonger, nous passions la soirée dans sa chambre alors pas la peine de prendre le temps de ce changer, j’attrapais la veste des pompom girls du lycée, de couleur bleu foncé et je le rejoignais. Quelques chambres plus tard j’y étais et la fatigue fut totalement évanouie. Pendant plus de la motivée de la nuit, nous parlions de tout et de rien, de nos peines, comme de nos rires. Des nouveaux élèves, croisées, je lui évoquais d’ailleurs vaguement Angel Smith que j’avais eu la chance de rencontrer. Cet homme était tout simplement incroyable, il pouvait en quelques secondes me remontait le moral, et me donnait envie de vivre. Bref je finis par m’endormir dans ces bras, totalement exténuée par la fatigue, au alentour de quatre heures du matin, remerciant le ciel que Edwin ne soit pas là, mon petit ami avait ce coté jaloux obsessionnel et en particulier avec James ; ce qui avait le don de me rendre verte, c’était mon meilleur ami et mon petit ami et pourtant il passait leur journée à se disputer ; si James avait le malheur de toucher mes cheveux, il s’énerver, et je n’apprécier pas ce comportement alors passe cette soirée sans mon petit ami pouvait paraitre égoïste mais c’était ainsi.

    Le réveil de James sonna à huit heures pile et je fis un bon de plusieurs mètres dans son lit, lui filant même un coup de coude sans le vouloir bien sur, je m’excusais et déposais un baiser sur sa joue histoire de me faire pardonner. Il était tant de filler, Edwin pouvait arriver et j’avais besoin d’un moment personnel, histoire de profiter un peu du calme ; les aux revoir fut assez long, promettant de revenir très vite. Je filais ensuite dans chambre faisant attention de ne pas croisée ma meilleure amie et de subir un questionnaire sur mon escapade nocturne. Sans bruit je rentrais, heureuse malgré la fatigue ; je plongeais directement dans un bon bain bien chaud, un livre à la main, lissant un magasine people, histoire de rester informait sur l’actualité ; une petite heure plus tard je sortis de ma chambre vêtu d’un jeans de couleur foncé et d’un T-shirt bleu ciel. Errant dans les couloirs, ne sachant pas vraiment ou aller, je marchais donc son but précis, quand mon regard croisa celui d’Edwin, en grande discutions avec un ami à lui sans doute. Je lui fis un signe de la main, avant de filer

    « Je te rejoins après … je cherche Lilween »

    J’aperçu au loin sa douce et gracieuse silhouette. D’un pas léger, je m’avançais vers, elle avant de demander d’une voix douce

    « Vous me semblez bien pensive mademoiselle Woodsen »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fells-church.forum-actif.net/
avatar

Lilween S. Woodsen
Créer, c'est vivre deux fois.

♣ date d'inscription : 19/04/2009
♣ prénom / pseudo : Elodie / Smile
♣ nombre de messages : 863
♣ copyright : © shakespearette ; throes.heart
♦ age : 19 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation compliqué(e)

♦ popularité :
80 / 10080 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « L'ombre d'un doute { libre }   Lun 15 Fév - 20:02



    Je finis par abaisser la tête et fermer les yeux aux mondes réels. Les gens avaient beau me dévisager, je m'en foutais, j'avais besoin de ce cri pour me sentir mieux. Mais au fond de moi, je ne ressentis pas ce que je cherchais quand je le fis. Mon cœur était encore fendu en deux, et je n'avais pas trouvé de réponses à mes questions. Je me sentais mal et mon estomac se nouait. J'avais besoin de me libérer de ce poids et ce n'est pas en lisant un bouquin sur l'anatomie humaine que j'arriverai à me sortir tout cela de la tête ...

    Du coup, je refermai le livre sèchement, ce qui produisit un bruit sourd et étouffé, et un peu de poussière s'en dégagea, mais ce n'était pas bien visible de loin. Je souris légèrement et posai mon livre sur mon sac dans l'herbe. Je soupirai. Bliss était encore en cours à cette heure là je pense ... Du coup, j'attrapai ma guitare que j'avais prise avec moi, je la sortis de sa housse et la posai sur mes jambes tendues. Je la regardai sans chercher à en jouer ... Je ne savais pas trop quoi en faire. Je finis par me décider à l'accorder, puis je posai mes doigts de la main gauche doucement sur le manche, plaçai un à un mes doigts de la main droite sur les cordes de sorte de les gratter et d'un mouvement bref, je produisis un accord simplet de La Majeur ...

    J'utilisais des termes typiquement musicaux pour parler de mes compositions et de mon travail de musicienne, mais au fond, je n'étais pas si professionnel que cela dans le domaine musical. Bref, je me mis à jouer quelques arpèges et finalement, les résonances finirent par constituer une mélodie connue de tous et de toutes ... Hallelujah, que l'on connait principalement de Jeff Buckley, mais qui a été composé par une autre personne, Leonard Cohen. Les notes se suivaient et aucun son ne voulait sortir de ma bouche. J'avais tellement l'habitude de la chanter et pourtant, une gêne se posa entre ma guitare et moi. C'était assez bizarre. A vrai dire, je ressentais encore des regards sur moi. Était-ce le cri de désespoir de tout à l'heure qui les attirait à moi ? ... Je n'avais pas l'habitude d'être gênée par les autres quand je jouais, mais aujourd'hui je ressentais comme une obsession de leur yeux vis-à-vis de moi ...

    Du coup, je tentais de me concentrer sur autre chose ... De ne pas penser que j'étais au milieu d'un parc empli de personnes et qu'ils m'observaient. En fait, je ne savais pas s'ils m'observaient vraiment ... Je me faisais sûrement des films. Je finis par abandonner mes envies de chanter et je rangeais ma guitare dans sa housse. Je soupirai en mettant l'accordeur, les médiators et mon capo dans la petite pochette de ma housse ... Je finis par fermer les yeux, adossée au tronc d'arbre, essayant de ne penser à rien et je finis par partir dans un autre monde ...

    Quelques minutes, ou peut-être bien quelques heures plus tard, une douce voix que je connaissais vint me tirer de mes rêves. C'était Bliss, ma meilleure amie. Si elle avait terminé son cours, cela voulait sûrement dire que plus de deux heures étaient passées depuis que j'étais arrivée ici. Je relevai donc la tête, rapprochai mes jambes contre ma poitrine pour laisser de la place à Bliss et lui répondit bien gentiment avec un sourire aux lèvres =

    « Bah en fait, pour tout te dire ... Je ne suis pas si pensive que ça ... Je dormais presque et mon crâne était vide ... »

    Je rigolai et laissai Bliss se poser devant moi, avec son regard inquiète que je connaissais trop bien et que je redoutais ... A vrai dire, je n'avais pas tellement envie qu'elle me pose des dizaines et des dizaines de questions à propos de ce que je pensais ... Mais comme je le disais si bien, je ne pensais pas, je dormais ...

_________________

♦ Lilween & William ; in love ♦



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bliss M. Shadow
■ aimer a perdre la raison

♣ date d'inscription : 01/01/2010
♣ prénom / pseudo : New Yorkaise
♣ nombre de messages : 450
♣ copyright : Moni59
♦ age : 20 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation compliqué(e)
  • relation amoureuse
  • relation sérieuse

♦ popularité :
70 / 10070 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « L'ombre d'un doute { libre }   Mer 24 Fév - 22:03

    Ces derniers temps Bliss se sentait un peu seule, même si Lilween était toujours présente pour elle et qu’ensemble elle partagée une très belle amitié. Cependant Bliss restait un peu ailleurs, ses retrouvailles avec James était encore fraiche dans son crâne, et ses disputes continuelles avec Edwin, la rendait songeuse. La journée avait été au fond bien longue, tout se répétée chaque jour. Ce matin, elle avait parcourut le même chemin pour aller à Harvard, chaque matin, elle emprunté le couloir principale, descendant jusqu'à la porte qui reliée les deux écoles qu’était Harvard et Cambridge. Elle avait été voir Edwin très tôt ce matin, après être passé voir son meilleur ami. En repassant la porte, elle avait foncé sous la douche et atterrir dans un ou deux cours. Avant de croiser Alexander dans un couloir, Bliss sentait un pointe de tension entre lui et elle. Il ne semblait guerre l’apprécier, mais peut être qu’au fond elle se faisait beaucoup trop d’idée sur leur relation. Il était le petit ami de Lilween et le colocataire des deux jeunes femmes.

    En sortant de cour, Bliss vit Lilween au fond du jardin, enfin plutôt de la cour de l’université. Sans besoin de s’approcher, elle comprit que son amie n’allait pas au mieux de sa forme ; une sorte de lien psychique liée les deux jeunes filles. Bliss restait persuadée que dans une autre vie, elles auraient pu être jumelles. Elle savait exactement quand Lilween allait mal, ou ce qui troublait ses moments de joie, juste un regard et elle savait ; En s’asseyant près d’elle, elle senti sa peine et sa mélancolie, elle semblait perdu. Lily avait toujours était si parfaite et droite, Bliss connaissait chacun des traits qui composé sa meilleure amie.

    « Bah en fait, pour tout te dire ... Je ne suis pas si pensive que ça ... Je dormais presque et mon crâne était vide ... »

    Il ne fallait pas être dupe, Bliss en doutait un peu. Elle ne doutait pas du fait qu’elle dormait mais du fait que quelques choses n’allaient pas, et elle refusait d’insister sur le sort de son amie, elle savait que si elle voulait en parler, Bliss serait la quoi qu’il arrive. Si elle voulait pleurer, Bliss serait son épaule, et si elle voulait juste s’assoir et ne rien dire, elle ne ferait de même.

    « Tu sais que je suis la Lily. Tu me fais écouter ? »

    Dit elle en désignant la guitare près de Lilween.

_________________
    BLISS M. SHADOW - Ne te cherche pas une excuse, les actes de commis resteront à jamais commis. Rien ne peut les effacer, n'y le pardon, ni les supplices, ni les larmes versées. Il ne te pardonnera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fells-church.forum-actif.net/
avatar

Lilween S. Woodsen
Créer, c'est vivre deux fois.

♣ date d'inscription : 19/04/2009
♣ prénom / pseudo : Elodie / Smile
♣ nombre de messages : 863
♣ copyright : © shakespearette ; throes.heart
♦ age : 19 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation compliqué(e)

♦ popularité :
80 / 10080 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « L'ombre d'un doute { libre }   Dim 28 Fév - 14:33



    Je n'avais pas vraiment envie de rééditer mes inquiétudes de tout à l'heure du coup, j'essayai de ne pas écouter Bliss qui me ferait encore des serments et des serments pour savoir comment j'allais, pour que je lui parle de mes problèmes etc etc ... Sauf qu'à cet instant, je n'avais pas besoin d'une psychologue qui ne faisait que m'écouter en ne sachant quoi faire. Je voulais avoir une amie, quelqu'un qui trouverait plus intelligent de me changer les idées que de me rappeler tous les malheurs qui arrivent dans ma vie.

    Finalement, c'était comme si Bliss avait lu dans mes pensées, elle n'avait pas évoqué à un seul instant mes craintes. Elle avait détourné la conversation tout en ajoutant la phrase typique qui signifiait "Si tu as besoin de parler, parle moi". Je soupirai et la laissai parler ;

    « Tu sais que je suis la Lily. Tu me fais écouter ? »

    Je me tournai vers la direction que m'indiquait le doigt de Bliss, et souris en me rendant compte qu'elle parlait de ma guitare. Je l'attrapai et la sortis de nouveau de sa housse. N'ayant pas tellement touché aux frettes, ni aux cordes tout à l'heure, je me décidai à ne pas l'accorder une nouvelle fois. Je m'assis, les jambes en tailleur, posai ma guitare sur la cuisse droite, contrairement à quand je suis assise sur quelque chose d'élevé. Je mis ma main gauche sur le manche, la droite sur la caisse de résonance. Je commençai donc à jouer l'introduction d'une de mes compositions. Je gardai mes yeux fixées sur mon manche et grattai des arpèges avec chacun de mes doigts de la main droite.

    Puis, commença le moment de chanter, mais n'ayant pas tellement envie de le faire, je m'arrêtai de jouer, attrapai dans la grande poche de ma housse mon porte document, fouillai entre les pochettes et finalement retrouvai la feuille que je cherchai. Dessus, étaient griffonnées de petites notes de musique faites à la main et des paroles manuscrites de mon écriture calligraphique. Je tendis la feuille vers Bliss et lui dis ;

    « Je te laisse chanter ! Je sais que t'as un vrai talent pour t'accrocher à la musique quoi qu'il arrive, alors montre le moi ! »

    Je lui fis un petit clin d'œil et la laissai prendre la feuille. Quand elle le fit, je reposai mes doigts comme tout à l'heure sur la guitare et tapai sur deux mesures, la pulsation pour que Bliss soit dans le rythme. Je rejouai l'introduction et quand ce fut le moment pour Bliss de chanter, je relevai mon visage de ma guitare et fis un signe de tête à ma meilleure amie pour qu'elle commence à chanter ...

_________________

♦ Lilween & William ; in love ♦



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bliss M. Shadow
■ aimer a perdre la raison

♣ date d'inscription : 01/01/2010
♣ prénom / pseudo : New Yorkaise
♣ nombre de messages : 450
♣ copyright : Moni59
♦ age : 20 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation compliqué(e)
  • relation amoureuse
  • relation sérieuse

♦ popularité :
70 / 10070 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « L'ombre d'un doute { libre }   Dim 14 Mar - 22:24

    Je trouvais une certaines sérénité en Lilween. Je connaissais chacun des détails de ce qui faisait sa douce personnalité, elle était mon repère dans le monde et je savais pertinemment que quoi qu’il arrive, elle se trouverait derrière moi. Et aujourd’hui je savais pertinemment ce qui causait sa peine, ce n’était pas difficile à deviner qu’Alexander et William y étaient pour quelques choses, mais je sentais aussi sa retirance à en parler, son histoire était si complexe qu’il m’arrivait de m’y perdre, mais la femme si belle et merveilleuse qu’elle était me fit comprendre ses choix. Lui changer les idées ne serait pas trop difficile, j’avais en tête de grandes idées, pour elle j’aurais sans doute fait n’importe quoi.

    Lilween avait un don pour me faire sourire à chaque fois qu’Edwin et moi, notre couple autrement dit avait des problèmes elle se montrait d’une patiente et d’une amitié exemplaire. Même si parfois je la sentais régissantes à mes actions. Mais jamais elle ne m’avais jugé, jamais elle ne m’avait dit des choses blessantes. Elle était mon ange, mon ange gardien. Elles avaient grandis ensemble, partageant toutes les épreuves de la vie, parfois les gens pouvaient penser qu’elles étaient sœurs. A ma plus grande fierté.

    La musique nous réunis aussi, toujours plus forte l’une que l’autre, ensemble ne faisant qu’un. Je m’approchais de mon amie, écoutant avec attention ses accords, tous plus parfait les uns que les autres, elle avait réellement un talent, une grande artiste.

    « Je te laisse chanter ! Je sais que t'as un vrai talent pour t'accrocher à la musique quoi qu'il arrive, alors montre le moi ! »

    Elle réussit à me faire sourire. J’avais l’impression que plus les jours passaient plus nous étions proche, comme la terre et le ciel.

    BLISS : Et toi un vrai talent pour composer

    Je me laisser guider par la musique, appréciant chacune de ces paroles. Je me laisser bercer dans une explosion de sensation et d’émotion. Nous partagions un merveilleux moment, comme à chaque fois que la musique nous relier. Ce fut l’une des plus belles chansons qui me fut donner d’entendre. Aux derniers accords, j’ajoutais une douce touche de sincérité et quelques choses de personnels.

    BLISS : Elle est vraiment sublime ta chanson chérie …

    J’aurais pu verser une larme, la musique me touchant au plus profond de mon âme. Un peu perdu dans mes pensées, je déposais ma tête sur l’épaule de Lilween, un doux moment de complicité entre elle et moi

_________________
    BLISS M. SHADOW - Ne te cherche pas une excuse, les actes de commis resteront à jamais commis. Rien ne peut les effacer, n'y le pardon, ni les supplices, ni les larmes versées. Il ne te pardonnera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fells-church.forum-actif.net/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « L'ombre d'un doute { libre }   

Revenir en haut Aller en bas
 

« L'ombre d'un doute { libre }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind . the . Door :: Harvard University ■ Generally :: — Harvard Yard-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit