AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci à Low Currency pour le sublime design !
Ouverture du forum le 1 Février 2010
Rejoignez nous ! Beaucoup de postes vacants sont encore libres !

 

 Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Aaron Benett

♣ date d'inscription : 06/03/2010
♣ prénom / pseudo : Joris
♣ nombre de messages : 81
♦ age : 19 ans
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
98 / 10098 / 100



MessageSujet: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Mar 16 Mar - 20:22

&.&

[ SUITE ]


    Aaron regardait avec calme Lily avec un petit sourire en coin pendant qu'elle revenait parmis nous. Selon lui, elle avait dû apprécier le baiser dont elle avait eu le privilège. Fier de lui, notre homme passa une main dans ses cheveux et Lily lui fit part qu'elle lui faisait confiance. Il hocha de la tête, signe qu'il fallait lui faire confiance ! Puis elle avoua quelques instants plus tard que depuis l'accident de terribles cauchemars hantaient sans cesse ses nuits. Et qu'elle parlait dans son sommeil. Au fond de lui-même, Aaron savait que c'était lui la cause de ces cauchemars. Et ne savait toujours pas comment se faire pardonner .. Après quelques paroles, Lily baissa à nouveau la tête. Et une fois de plus, notre homme la releva avec son pouce.

    AARON : Ne dis pas ça, chérie. Que tu fasses des cauchemars ou que tu parles pendant la nuit, tu resteras quoi qu'il arrive la femme que j'aime le plus dans ce monde, la femme qui compte le plus à mes yeux à présent. Je t'aime, Lily. Je t'aime.

    Dit-il d'une voix basse en caressant la joue de la jeune fille. Il sentit ensuite les mains de celle-ci se baladaient sous son tee-shirt ou elle en profita pour resserrer l'étreinte. Il sourit et lui déposa un long baiser dans le cou avant de se dégager quelques temps après. Il se leva, ensuite en l'aidant à se relever. - En lui prenant les mains - Elle lui demanda s'il n'avait pas faim. Secouant de la tête, il fit signe que non.

    AARON : Non, ne t'en fais pas. Y a tout ce qu'il faut à la maison. Il se fait tard, d'ailleurs. On devrait rentrer.

    Continua t-il avec un petit sourire en coin. En effet, il faisait déjà nuit. Aaron se tourna vers son sac de sport qui passa sur son épaule, son ballon de basket sous son aisselle et avec l'autre main libre, la main de Lily. Les deux jeunes amoureux descendirent les gradins pour s'avancer vers la sortie, main dans la main.

    Aaron leva les yeux au ciel ; Il était plus étoilé que d'habitude ce qui rendait l'atmosphère de plus en plus agréable. Il tourna la tête vers Lily où il en profita pour lui déposer un autre baiser sur le coin de ses lèvres.

    AARON : J'espère que c'est rangé ... Ne m'en veux pas, en tout cas. Je suis vraiment doué pour ce genre de choses. C'est le travail d'un autre gars de la colocation, tu sais. Alors moi et le ménage ... Hum.

    Dit-il en souriant. En effet, c'était son cher meilleur ami qui s'occupait du ménage. Qui donc ? Son cher Matthew adoré. Il le considérait comme son frère mais c'était SON meilleur ami. Il l'adorait et il ferait tout ce qui lui est dans son possible pour lui ainsi que pour Lily. Les deux étudiants marchèrent tranquillement en s'approchant de la résidence des garçons. Aaron regarda vers le bâtiment où se trouvait son logement ; C'était éteint. Yes ! Content, Aaron sourit et ouvrit la porte en laissant passer Lily en première. Soyons galânt, c'est la moindre des choses.

    Il y avait un escalier à monter avant d'arriver à la chambre. Une fois arrivés, Aaron se plaça devant Lily afin d'ouvrir la porte. Après cela, il alluma la lumière et laissa, à nouveau, rentrer Lily. Il souffla en voyant l'appartement. Il était rangé ! Ouf ! II sourit avant de poser son regard sur Lily.

    AARON : Bienvenue, trésor.


Dernière édition par Aaron Benett le Dim 21 Mar - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Mar 16 Mar - 22:49

    C’est cela la tendresse, l’équilibre des gestes, des mots qui sont à la mesure des sentiments.
    [Anne Bernard]


    Il m’avait rassuré en m’affirmant que même avec mes cauchemars il m’aimait, en me susurrant que j’étais celle qu’il aimait le plus dans ce monde, que j’étais celle qui comptait le plus à présent. Il m’avait murmurer ces paroles en les accompagnant d’une caresse de sa main chaude sur ma joue.

    Puis, tout en me répondant que je ne devais pas m’inquiéter, que si nous avions faim il y avait tout ce qu’il fallait à la maison, il me prit tendrement la main, pour se diriger vers la sortie. C’est avec joie que je le suivis, je sentais ses doigts entrelacés avec les miens, doux, sa main qui me tenait telle une protection, je ne voulais plus le lâcher, c’était mon homme à présent, rien que le mien.

    Puis nous franchîmes la porte main dans la main, et je sentis la brise fraîche soulever mes cheveux par cette nuit étoilée. Aaron leva la tête pour admirer le ciel, il faisait nuit mais la lune et les étoiles illuminaient cette soirée. C’était une des nuits que j’aimais, celle où j’étais capable de la passer dehors à admirer le ciel. Puis, doucement, il tourna la tête vers moi afin de me déposer un voluptueux baiser au coin de mes lèvres.
    Puis, de sa voix tendrement douce, il m’indiqua qu’il espérait que ce soit rangé, parce que lui n’était pas doué pour le ménage. Cette remarque me fit sourire et m’amusait. C’était un de ses colocataires qui s’en occupait, il l’appelait au nom de Matthew. Mignon comme prénom. A sa façon de parler il avait l’air de l’apprécier énormément.
    Nous nous approchâmes de la résidence, puis arrivée devant, il me fit entrer en première. Quelle galanterie ! Je pris cette façon de faire avec plaisir, il était très attentionné ! Décidément, il e rattrapait énormément ce soir… Nous montâmes ensuite toujours main dans la main les escaliers, qui nous dirigèrent vers le logement de mon cher et tendre, entre autre. Tout comme il l’avait fait à l’entrée du bâtiment, il me laissa entrer avant lui, me tenant avec galante la porte. Et de ses mots doux et tendres, il m’adressa un :

    AARON : Bienvenue, trésor.

    Leur petite chez eux était parfaitement bien rangé, et il en avait l’air tout content. C’était clair, accueillant, réconfortant… Je me sentais bien chez lui, dans un coin se trouvait la petite cuisine, style américaine, puis dans un autre un mini salon, télévision et tout le tralala que l’on trouve dans un logement de garçons. Au fond une sorte de petit couloir qui menait sûrement aux chambres. Je me retourna vers lui, et tout en lui prenant délicatement son visage dans mes mains je lui dit :

    LILY : Votre cocon est très mignon.

    Je pris le temps de passer mes doigts dans ses cheveux, toujours aussi doux, d’une parfaite beauté. Il avait un visage magnifique, malgré l’heure qui se faisait tard il n’avait pas l’air fatigué. Sa peau était sublime, éclatante, sans défaut, parfaite ! Moi de mon côté, je devais avoir un visage rougis par la fraîcheur extérieur, mes cheveux dans tout leurs états, et une peau complètement terne. Peut-être devrais-je me refaire une mini beauté ? Non, je n’avais pas envie d’aller me pomponner, j’étais naturelle et je voulais le rester. Tant pis si je lui plaisait moins, et puis il me le dirai sinon…
    Qu’est-ce qu’il était beau lui, j’avais l’impression de faire un peu « tâche » à côté. Mais tant pis, c’était le risque à prendre. Alors de ma toute petite voix je lui demanda tendrement :

    LILY : Veux-tu manger un petit truc ou d’abord me montrer ton petit cocon rien qu’à toi ?

    J’avais finis ma phrase avec un petit sourire affectueux. J’avais encore du mal à me dire que j’étais réellement là, avec lui, et lui, avec moi. Alors, il prit tendrement ma main, et me dirigea avec lui vers l’endroit de son choix…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aaron Benett

♣ date d'inscription : 06/03/2010
♣ prénom / pseudo : Joris
♣ nombre de messages : 81
♦ age : 19 ans
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
98 / 10098 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Mer 17 Mar - 14:01

&.&

    Aaron regardait toujours Lily avec une grande tendresse dans le regard. Faisant un sourire en coin, il sentit les mains de la jeune femme sur ses joues. Il plongea son regard dans le sien avant de sentir les mains de sa douce se promener dans ses cheveux. Il sourit, amoureusement. Lily prit ensuite la parole :

    LILY : Veux-tu manger un petit truc ou d’abord me montrer ton petit cocon rien qu’à toi ?

    AARON : Je te montre avant l'endroit où tu passeras la nuit à mes côtés. D'ailleurs, je pense qu'on aura l'appartement à nous seuls, ce soir.

    Dit-il avec un petit sourire en coin. Ayant toujours son visage dans les mains de Lily, il réussit à se pencher pour lui déposer un tendre baiser sur la joue. Il prit les mains de Lily dans les siennes avant de prendre le petit couloir qui menait aux chambres des garçons. Passant devant la porte de Matthew, il eût envie de mettre du désordre dans sa chambre. Hésitant en se mordillant la lèvre, il renonça. En effet, Aaron avait pour habitude quand il se trouvait seul mais complètement seul - Sans une fille avec lui - de retourner le matelas du pauvre Matthew. Et de mettre sa couette par terre ainsi que les oreillers un peu partout. Pas mal, non ? Cela l'amusait énormément, à Matthew aussi d'ailleurs. Enfin, parenthèse fermée.

    Toujours main dans la main, les deux étudiants se retrouvèrent devant la porte de la chambre de notre bel homme. Aaron se retourna vers Lily, un petit sourire aux lèvres.

    AARON : Je ne sais si c'est rangé .. Excuse moi en avance.

    Dit-il en pouffant légèrement. Il resta avec la main de Lily dans la sienne avant d'ouvrir la fameuse porte ; Les volets étaient toujours fermés. Hum. Oui, monsieur Benett a dormi toute la matinée. Aaron alluma donc la lumière pour voir les dégâts ; Le lit n'était pas fait, - C'était à prévoir - de nombreux parfums trainaient partout. C'était hallucinant le nombre de produits. Surtout que ce n'était pas de la gniognotte. Aaron ne porte que des vêtements de très haute marque et qui coûtent plus que très chers. C'est sa nature. Oui, sa vraie nature. Dans sa chambre, il y avait accroché au mur une photographie. Une photographie de lui en compagnie d'une fille. Tous les deux riaient et avaient l'air plus qu'heureux. Il savait, au fond de lui-même, que Lily allait lui poser des questions là-dessus. Il le savait. Rien qu'en la voyant, il pouvait pleurer. Mais n'y pensons pas. Quelques chaussettes trainaient par terre et il y avait un grand canapé noir ainsi qu'un lit deux places. Parfait, n'est-ce pas ? Aaron reporta son attention sur Lily, avec toujours ce même sourire aux lèvres.

    AARON : Ce n'est pas rangé. Hum.

    Termina t-il en riant. Il posa sa balle de basket par terre et jeta son sac de sport. Il s'approcha de la jeune femme avec une allure plutôt séductrice. Il sourit et cala sa tête dans le cou de la jeune fille prenant soin de passer ses mains autour de la taille de Lily. Il continua cela avec de longs baisers dans le cou ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Mer 17 Mar - 15:17

    Aimer, c’est n’avoir plus droit au soleil de tout le monde.
    On a le sien.

    [Marcel Jouhandeau]


    Comme il l’avait décidé, il me dirigea vers son petit cocon. Précédemment il m’avait déposé tendrement un baiser sur la joue. Nous passâmes devant une porte, puis arrivâmes à une seconde. S’arrêtant main dans la main devant cette dernière, il me prévint que ce n’étais peut-être pas rangé, il s’excusait en avance. Pas grave me dis-je, j’avais envie de voir à quoi ressemblait son petit monde dans lequel il vivait, si il y avait du désordre ça m’était égal, tant que ça reflétait sa personnalité. Il ouvrit la porte, et s’en dégagea des odeurs enivrantes, ça sentait bon, ce n’étais pas l’odeur du « mâle » habituelle, celle qui me faisait retrousser le nez. Non, ici ça sentait délicieusement bon, un mélange parfumé, frais … C’était accueillant. Les volets étaient toujours fermés, je supposa donc qu’il avait fait la grasse matinée. Puis il alluma la lumière, et dit en riant :

    AARON : Ce n’est pas rangé. Hum.

    Je l’entendit poser ses affaires, et moi, passant vite fait en revue le Bazard qui s’y trouvait, mes yeux se posèrent sur une photographie. Une photographie agrandie, accroché au mur de sa chambre, la seule chose qui y était fixé, cette photographie, magnifique, qui représentait deux jeunes, dont un que j’aurai pu reconnaître parmi mille. Aaron, oui, c’était bien lui qu’y s’y trouvait, accompagné d’une jeune fille, tous les deux riaient de bon cœur, elle inspirait la joie de vivre, le bonheur d’être deux. Ça me serra le cœur, de voir cette jeune fille, superbe il fallait l’avouer, aux côtés de celui qui faisait désormais partie de ma vie. C’était sûrement celle qu’il avait tant aimé, cette relation qui avait duré trois ans, mais qui c’était terminé par une bêtise venant d’Aaron, c’est ça, une simple bêtise, un baiser, un ridicule baiser poussé par je ne sais quoi posé sur les lèvres d’une fille, une simple fille qui ne pouvait pas remplacer celle qu’il aimait tant. Alors, que lui avait-il pris de faire ça ? Cette action irremplaçable et ineffaçable ?
    Pas la peine de lui poser ces questions là, je ne voulais pas lui faire plus de mal que la culpabilité lui avait déjà fait.

    Après avoir déposé son ballon de basket et son sac de sport, il vint vers moi et cala soigneusement sa tête au creux de mon cou. Il avait enlacé ma taille de ses bras protecteur, et m’embrassait tendrement la peau, ce qui me donna des frissons parcourant tout mon corps. J’étais bien là, dans ses bras, près de lui, mais je ne pouvais pas m’empêcher de penser à cette photographie, qui était là, face à nous, ressassant son passé. J’avais peur de ne pas être à la hauteur, qu’il me compare à elle, qu’il m’oublie en se disant que personne ne la remplacera. Certes, personne ne pouvait la remplacer, mais moi désormais j’étais là, près de lui, et je lui avait pardonné ses erreurs, celles auxquelles je n’aurais peut-être pas du. Mais ça, seul l’avenir me le dira…
    Alors, desserrant petit à petit notre étreinte, mais restant tout de même blottie contre lui, je lui demanda simplement, sachant qu’il allait comprendre de qui je parlais :

    LILY : C’est elle ?

    Une tristesse s’empara de lui, une tristesse insoutenable, qui s’était épris de son corps, dont la prunelle de ses yeux reflétait la douleur. J’eu un instant de culpabilité, je m’en voulais, peut-être n’aurais-je pas du lui poser cette question, non je n’aurais pas du. Cet instant était le nôtre, et par une simple question, je venais de tout gâcher. Décidément, que me trouvait-il ?
    Je ne savais pas si j’étais capable de lui ramener la joie de vivre, le bonheur de passer du temps avec sa bien-aimée, mais je me fis la promesse de faire tout ce qui était en mon pouvoir, pour qu’il soit heureux, le plus heureux des hommes. Repensant à ma question, je me trouvais vraiment nulle, après tout, peut-être était-il trop tard, l’idée qu’il se soit trompé lui avait sûrement déjà traversé l’esprit, et moi comme un pauvre petite fille stupide je restai là, à espérer qu’il m’aimait toujours, que ce n’était pas seulement de simple sentiments qui allaient faire qu’un jour il me quitterai, se rendant compte de l’erreur qu’il avait fait en me disant qu’il m’aimait.

    LILY
    : Excuse-moi, je n’aurai pas du te poser …

    Je n’eu pas le temps de finir qu’il posa son index sur ma bouche, comme si il voulait dire de me taire, oui c’est ça, de me taire et de laisser ce moment d’intimité revenir, nous empoigner ensemble, et pour toujours …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aaron Benett

♣ date d'inscription : 06/03/2010
♣ prénom / pseudo : Joris
♣ nombre de messages : 81
♦ age : 19 ans
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
98 / 10098 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Mer 17 Mar - 18:44

&.&



    Toujours à enlacer Lily avec beaucoup de tendresse, Aaron remarqua que sa petite amie était ailleurs. Où ça ? Où donc ? Telles étaient les questions. Notre jeune homme ne voyait pas quel objet qui pouvait la distraire. Rien, à part peut-être quelque chose. Oui, ce quelque chose. Il savait, à présent. Elle avait vu la photographie. La photographie de Laïs & lui. Elle avait été prise lors d'un feu de camp, avec de nombreux amis. Il faisait nuit et il y avait que le feu pour les éclairer. Ils étaient tous les deux le centre de l'attention. En effet, c'était un des plus beaux couples autrefois, ceux qui restaient le plus longtemps possible et qui allaient tellement bien ensembles. Mais les belles histoires ont toujours une fin. Une fin plus ou moins difficile comme embrasser une autre fille sans aucune raison où la petite copine voit la scène. Pas mal, hein ? Aaron n'était pas fier. Non, pas du tout. Quelques jours après la rupture, qu'est-ce qu'il avait regretté ... Oh oui. Mais le pire dans tout ça est qu'ils ne s'entendaient toujours pas. Toujours pas, non.

    Aaron revint au moment présent, avec une légère tristesse dans le regard. Lily lui demanda si c'était elle. Bien-sûr que c'était elle. Elle s'excusa ensuite mais Aaron la coupa en posant son index sur la bouche de la jeune fille. Il sourit en la voyant et se pencha à son oreille.

    AARON : Peu importe que ce soit elle ou non. C'est fini, en tout cas. Et ce qui m'intéresse le plus à cet instant est toi. Alors .. N'en parlons pas, mh.

    Murmura t-il à son oreille avec une voix très sensuelle. Il reposa son regard sur elle, en trançant de longues lignes sur sa joue avec quelques doigts. Avait-elle ses affaires ? Avait-elle faim ou quelque chose comme ça ? Aaron n'était pas très doué pour ce genre de choses. Enfin bon, c'était comme ça, après tout !

    AARON : Tu es ma princesse, ce soir. Alors, je te laisse décider de ce que tu veux faire. Mais as-tu des affaires, enfin .. Tu as besoin de quelque chose en particulier ? Si c'est le cas, dis-le moi et puis aussi fais comme chez toi, d'accord ?

    Dit-il en esquissant un joli sourire à Lily. C'était bien vrai, il laissa donc un grand joker à la jeune femme. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir choisir ? Qu'est-ce qu'elle pouvait bien vouloir faire en ce début de nuit qui s'annonçait plutôt pas mal ? Il ne savait pas vraiment donc il la laissa réfléchir. Il n'hésita pas à resserrer l'étreinte entre les deux étudiants en laissant sa tête dans le cou de sa belle. Elle sentait terriblement bon ce qui lui fit sourire. Au fond de lui même, il se demandait si c'était vrai tout ça. Si un amour comme impossible allait pouvoir se créer malgré un passé douloureux ? Possible ? Impossible ? Il n'en revenait pas que Lily était dans ses bras, amoureuse de lui. Et lui de même ... Pourtant, c'était vrai. Bien vrai. Une nouvelle histoire allait commencer ou même recommencer. Lily pourra t-elle le supporter même s'il a disparu auparavant ? Il ne savait pas. Non. Mais Aaron ne voulait pas y penser. Il voulait profiter du moment présent. Profiter d'avoir la moitié de son coeur dans ses bras. Profiter de la sentir contre lui. Il en avait besoin, à présent. Beaucoup même.

    Aaron resta un moment dans le vide, dans ses pensées et lacha ensuite avec beaucoup de délicatesse Lily. Il lui sourit et enleva son manteau pour se placer derrière la jeune femme, posant ses mains sur ses bras. Il commençait à enlever sa veste. Autant être à l'aise. N'est-ce pas ... ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Mer 17 Mar - 20:54

    Le baiser est la plus sûre façon de se taire en disant tout.
    [Guy De Maupassant]


    Tout en me murmurant à l’oreille que ce qui comptait à présent était moi, il me dessinait de longues lignes sur les joues, qui me firent oublier mes inquiétudes.
    Puis il me dit, toujours d’une voix douce :

    AARON : Tu es ma princesse, ce soir. Alors, je te laisse décider de ce que tu veux faire. Mais as-tu des affaires, enfin .. Tu as besoin de quelque chose en particulier ? Si c'est le cas, dis-le moi et puis aussi fais comme chez toi, d'accord ?

    Il avait esquissé un sourire, tout en resserrant son étreinte, et en posant délicatement sa tête au creux de mon cou. S’il voulait que je lui réponde, il me fallait un minimum de concentration, et là, c’était plutôt mal partie. En pensant à cette remarque, je souris. Il me faisait un terrible effet, j’avais encore du mal à contrôler toutes ces sensations qui faisaient surface dés qu’un brin de sa peau survolait la mienne. En se concentrant, j’étais sure qu’il pouvait entendre les battements précipités de mon cœur.
    Je me força donc à revenir à moi, et réfléchit à sa question. Tout d’abord, avais-je besoin de quelque chose ? Oh oui, je n’avais RIEN, strictement rien. Enfin, rien était peut-être un bien grand mot. Je réfléchis deux secondes à ce que j’avais bien pu mettre dans mon sac avant d’entrer dans le gymnase. Ou même ce que je n’avais pas forcément enlever. Ma chemise avec mes œuvres, ça c’est-ce que j’avais rajouté. Pour ce qui était déjà présent dans mon sac… Ah oui, des rechanges pour le sport, Ouf’. J’avais au moins des sous-vêtements de rechanges. Par contre le reste… Ni affaires de toilette, ni quoi que ce soit pour dormir. Peut-être allait-il accepter de me prêter un de ses tee-shirt pour la nuit ? Je l’espérais…

    Doucement, il me lâcha avec délicatesse. Me sourit, et enleva son manteau. Puis il vint à moi, et fit descendre ma veste, pour enfin me l’enlever. Il fit descendre ses doigts le long de mes bras, ce qui me provoqua des frissons dans tout le corps.

    Repensant à sa question, je lui demanda :

    LILY
    : Et bien, je n’ai que des rechanges avec moi, mais rien de quoi dormir…

    Je sentis mes joues chauffer légèrement, et baissa discrètement la tête. J’ajouta :

    LILY
    : Et puis, si tu me permettais d’aller faire un petit tour dans la salle da bain, je doute d’avoir une belle tête.

    Je souris à cette remarque, de toute façon nous allions passer la nuit ensemble, alors il allait avoir l’occasion de me voir ni maquillé, et les cheveux en pétards. Rien qu’en pensant à cette idée, j’avais une certaine envie de rire. Lui, au contraire, j’étais sure et certaine qu’il allait avoir toujours la même beauté, un visage éclatant dés le matin.
    Puis je pensa à ce qu’il m’avait aussi précisé, que ce soir c’était mon soir, j’étais en droit de faire tout ce que je désirais. Mhhh, dangereux cette proposition. Mais il me fallait d’être sage, oui, je ne voulais rien faire qui puisse mettre en danger ce qui avait si bien commencé. Et lui, n’avait-il aucune idée ? Je ne connaissais pas encore suffisamment bien son chez lui pour savoir à quoi passait-il ses journées.
    Le regardant de nouveau, je su ce que j’allais faire en rentrant, demain, à l’appartement. J’allais tout simplement le dessiner, oui, dessiner celui qui se trouvait face à moi, pour figer cet instant, où il dégageait cette intense tendresse, qui enivrait entièrement mes poumons. Mais pour le moment, j’étais ici, avec lui, la question étant ce que j’allais bien pouvoir décidé de faire, en ce début de nuit. J’eu une idée, mais peut-être n’allait-elle pas lui plaire. Et puis, nous pouvions faire ce que lui avait envie avant. Et oui, fâcheuse tendance, je ne pouvais pas me résigner à mes choix, peut-être par habitudes, mais j’étais préoccupée par ce que désirait les autres. Alors, tout en ne quittant pas mon idée de mes pensées, je lui dit d’un sourire que je voulu complice et d’une voix douce et sensuelle :

    LILY
    : Je serai bien partante pour un massage ce soir, mais nous pouvons très bien le faire plus tard, suivant ce que toi aussi tu as envie.

    Je lui dit de mes yeux tendres, tout en me rapprochant de lui. Je l’aimais, oui, je l’aimais réellement plus que je ne pouvais le croire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aaron Benett

♣ date d'inscription : 06/03/2010
♣ prénom / pseudo : Joris
♣ nombre de messages : 81
♦ age : 19 ans
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
98 / 10098 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Jeu 18 Mar - 18:56

&.&



    Aaron regardait Lily, avec un petit sourire coquin aux lèvres. Après lui avoir demandé si elle avait des affaires, sa belle lui répondit qu'elle n'avait que des rechanges avec elle mais rien pour dormir ce qui n'empêcha pas à notre homme de dévoiler ses dents. Il la vit rougir et baisser la tête. A nouveau, il la remonta avec son pouce, la regardant dans les yeux avec toujours cette même tendresse dans le regard. Elle lui demanda aussi si elle pouvait aller dans la salle de bains. Elle doutait d'avoir une belle tête.

    AARON : Ne t'en fais pas chérie, je te choisis un beau tee-shirt. Il ne sera pas à ta taille, par contre. Et ne ne dis pas ça, tu es superbe.

    Dit-il d'une voix douce et assez sensuelle. Il approcha son visage de celui de la jeune femme afin de poser son front sur le sien. Fermant les yeux, il profita du moment. En effet, il allait essayer de lui prendre un tee-shirt correct mais cela sera un beau XXL. Tant pis, hein. Normalement, on dort très bien comme ça. Oui ! Il se dégagea ensuite d'elle avec délicatesse pour prendre ses mains dans les siennes. Il les regarda un instant avant de reposer son regard sur Lily.

    AARON : Et bien sûr, la salle de bains se trouve juste au bout du couloir, tu sauras la retrouver facilement parce que les gars et moi avons dédicacé la porte.

    Dit-il en souriant légèrement, amusé. Vous savez pourquoi ils avaient fais ça ? Car les bonhommes de l'appartement ont décidé de le faire, tout simplement. Faisant bien exprès d'utiliser un crayon non-effacable. Enfin. Connerie de garçons, quoi. Aaron lacha les mains de Lily pour se diriger vers son énorme armoire ; C'était peut-être l'endroit le plus rangé de sa chambre. En effet, tout était plié parfaitement. Notre garçon ne supportait pas avoir un pull non-repassé, qui n'est pas plié correctement et tout le tralala. On pouvait dire qu'il était très maniaque sur ses vêtements de marque. Il sortit trois ou quatre tee-shirts avant de les poser sur le lit. Il se tourna ensuite vers Lily qui elle, s'était approchée de lui.

    AARON : Tiens voilà pour ...

    Commença t-il avant que Lily reprenne la parole. Madame désirait un massage pour ce soir. Entendu ! D'accord, il hocha de la tête et remarqua que sa douce s'était encore approchée de lui. Mh ... Il sourit et pencha sa tête vers celle de Lily avant d'arriver à ses lèvres. Il souffla dessus pour changer ! Il les effleura ensuite pendant un long instant afin de tracer une ligne avec sa bouche jusqu'à son oreille. Et en un murmure plus que sensuel, il lui dit :

    AARON : Mh ... Très bien, trésor. Je te fais ça. Mais comme tu veux passer à la salle de bains, je te laisse y aller maintenant avant que je ne change d'avis. Car rappelle toi, je t'ai pour toute la nuit et je ne voudrai pas gâcher quelques minutes en ta merveilleuse compagnie. Je vais voir à la cuisine pendant ce temps et dès que tu as fini .. tu m'appelles et je te retrouve dans le lit. D'accord ?

    Dit-il en lui déposant un long baiser sur la joue avant de s'échapper. Il sourit en pensant à Lily pendant qu'il se dirigeait vers la cuisine. Il ne savait pas s'il y avait quelque chose à manger. Au pire, il appellerait un livreur. Il ouvrit le frigo et ... Surprise ; Il y avait rien. Rien à part de la boisson. Hum. " Put*in Matthew ! Qu'est-ce que t'as fais là ?! C'était à toi de faire les courses, put*in ! Demain, tu vas voir mon gars ... " - Pensa t-il en jurant sur son pauvre meilleur ami. En effet, c'était bien à lui de faire les courses mais monsieur avait sûrement mieux à faire comme draguer d'autres filles ?!!!!!! Dans quel monde on vit ? Aaron s'appuya contre le bar en soupirant. Il prit son portable et alla dans son répertoire ; Non non non .. non non non ... non non ... [...] Matthew ... !

    « P*tain Matthew ! Mais qu'est-ce que t'as fais là .. ?!! Tu te rends pas compte que je passe la nuit avec la femme de ma vie et qu'est-ce qu'il y a dans le frigo ?! Quedalle. Merci à toi, Ô Matthew. P*tain. Tu vas rammasser, toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Jeu 18 Mar - 23:16

    Le fond du coeur est plus loin que le bout du monde.
    [Proverbe chinois]


    Je le regardais, toujours aussi tendrement, il m’avait prêté un de ses tee-shirt, certes, peut-être un peu trop grand pour moi, mais pas grave, ça allait très bien en guise de nuisette. Je souris, m’imaginant avec son tee-shirt sur le dos dix fois trop grand pour moi. Mais l’important, était de sentir un vêtement lui appartenant sur ma peau.

    Lui, se dirigeant de son côté vers la cuisine, moi, mon sac et son tee-shirt en main me dirigeant vers la salle de bain. En effet, je reconnus vite fait la porte, pleine de graffitis comme il me l’avais précisé. Cela me fit rire, nous les filles n’étions pas aussi déglingués que les garçons, et pourtant parfois j’en aurais bien eu envie… Ouvrant la porte, j’alluma la lumière que je trouva sur le côté, et referma la porte derrière moi. La salle de bain était parfaitement bien rangée, une énorme douche se trouvait au coin de la pièce, deux lavabos sur le côté, et de grands miroirs fixés au dessus. Leur salle de bain était très grande, on pouvait circuler à plusieurs dans la pièce sans se gêner . C’était agréable. Ça sentait le parfum d’hommes, normal. J’avais terriblement envie d’une douche même si je venais d’en prendre une quelques instants avant de me rendre au gymnase, mais seulement je souhaitais à tout pris me détendre, je me sentais trop tendue en certains points. Je me ressaisis, Aaron m’attendais, et de toute façon un massage m’attendait également… Rien qu’en pensant à cette idée je souris, j’avais eu une bonne idée, une vraiment bonne idée. Je me déshabilla, me changea, tout en ajoutant ce qui allait me servir de « nuisette », c’est-à-dire le tee-shirt qu’il avait pris le soin de me prêter. Au contact de ma peau, je me sentis extrêmement bien, il avait son odeur, celle que j’aimais tant. Tout compte fait, cela tombait très bien que je n’eu pas d’affaires, j’étais aux anges. Je me passa de l’eau sur le visage, me savonnant et me rinçant par la suite, au moins pour me rendre une meilleure mine. Je leur piqua un peigne et m’en passa un coup, même si ça ne changeais pas grand-chose. Pour finir, je me regarda dans le miroir, et c’est en rigolant que j’admirai la façon dont me tombait son tee-shirt. Pas trop grand pour que je ressemble à un sac, et pas trop court de façon à ce qu’il m’arrive juste en dessous des fesses. Parfait ! Juste mes gambettes qui étaient à découvert mais grâce à moi j’étais allée à l’esthéticienne la semaine dernière. Puis je m’examina plus attentivement, j’avais un air fatigué, comme si toute cette soirée m’avait exténuée, tout ces mots que l’on s’étaient dit, toutes ces paroles et ses explications… Je l’avais si bien pris, je ne lui avait pas crié dessus, je n’étais pas partie, je l’avais écouté jusqu’au bout en silence, comme il me l’avait demandé. J’espérais avoir écouté mon coeur en faisant ça, j’espérais que j’avais fait le bon choix en me retrouvant ici, j’espérais tout simplement pouvoir enfin avoir accès moi aussi au bonheur.

    Puis je ne sais pourquoi, je pensa aux filles dans l’appartement, n’ayant pas mon téléphone avec moi j’espérai qu’elles ne s’inquiéteraient pas, mais de toute façon elle ne me connaissait pas encore assez pour savoir si oui ou non découcher était dans mes habitudes.

    Je me dirigea alors vers la porte de la salle de bain, et l’ouvrit discrètement, puis m’avança vers la cuisine, l’endroit où il était censé se trouver. Lorsque j’arriva, il était en train de s’acharner sur son téléphone, l’air contrarié. J’espérais que ce n’était pas de ma faute …
    Puis mon ventre se noua, je sentis qu’il avait faim, sachant que je ne pouvais rien avaler ce soir. J’avais trop de paroles à digérer pour ajouter de la nourriture… Et avec le stress que je m’étais soumis aujourd’hui, ce n’était vraiment pas le moment. Par contre, une petite gorgée afin de me réhydrater n’était pas de refus… Je lui dit alors doucement :

    LILY
    : Aurais-tu quelque chose à boire pour ta chère et tendre ?

    D’une petite voix timide, j’avais eu peur de le déranger en le coupant dans son élan de rage… Mais mes yeux le regardait toujours amoureusement. Après la réponse qu’il m’avait adressé avec son regard qui me plaisait tant malgré la contrariété qui se lisait sur son visage, je lui dit de ma petite voix que je voulu sensuelle :

    LILY : Je vais dans la chambre, tu me retrouves ?

    J’avais réussi, en disant ces quelques mots il s’était légèrement calmer sur son téléphone… Apparemment, quelqu’un l’avait énervé, et en y croyant sa réaction, ce n’étais pas moi. Ouf’. Je me retourna alors avec grâce et me conduisis à sa chambre. Je rentra doucement, et malgré le fait qu’il m’avait dit de faire comme chez moi j’avais du mal à m’y faire. Il me fallait quelques temps avant de prendre mes marques.
    Puis, mon regard se posa sur son lit, et je souris à l’idée de passer la nuit ici avec lui. Comme une petite folle, je sauta sur ce dernier toute excitée pleine de joie. Et d’un coup : je me calma. Mes yeux avaient rencontrés les siens, là, en face de moi. Je la connaissais,. Oui, cette fille qui se trouvait sur ce mur, photographié avec celui que mon cœur avait choisis. Je la regarda avec plus d’attention que tout à l’heure, et là, l’illumination me vint. Je savais, je savais qui elle était. Laïs, c’était bien ça : Laïs. Cette jeune fille pour laquelle je ne voulais pas croire qu’elle n’ai qu’un côté démon, cette jeune fille pour laquelle je me résignais à croire qu’elle avait aussi son côté ange, cette jeune fille était là, sous mes yeux. Je me forçait à l’apprécier, voulant voir son bon côté, elle non, s’obstinait à m’affirmer qu’elle n’en avait pas. Cela me fit bizarre, je me sentis toute drôle à l’idée de savoir qu’elle serait dans la même pièce que nous, toute la nuit. Et là, je savais, elle avait sérieusement souffert de cette rupture, et ce qu’elle ne se doutait pas, c’était que lui aussi.

    Puis, je me ressaisis, je ne voulais pas y prêter attention, je voulais faire comme si elle n’était pas là, comme si ce n’était pas elle cette relation qu’il avait tant adoré. Alors, je me fourra dans son lit, remplis de son odeur, et pris plaisir à m’en enivrer entièrement les poumons.
    Je ferma légèrement les yeux, tout en gardant un minimum de vivacité d’esprit de façon à entendre lorsqu’il arriverait, et commença à rêver, oui à rêver à la suite de cette soirée, à cette nuit que nous allions passer ensemble…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aaron Benett

♣ date d'inscription : 06/03/2010
♣ prénom / pseudo : Joris
♣ nombre de messages : 81
♦ age : 19 ans
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
98 / 10098 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Ven 19 Mar - 18:22

&.&



    Après avoir envoyé un SMS à son meilleur ami, Aaron jeta son portable contre le bar. Franchement, Matthew pouvait vraiment l'énerver. En effet, il avait vraiment l'impression qu'il faisait exprès. Au fond de lui même, il en était sûr. Quelques minutes plus tard, son Iphone vibra. Matthew.

    « Hé mec, calmos ! Tu vois, t’as un téléphone dans tes mains, qui s’acharne sur ton clavier. Et bien tu peux t’en servir pour commander quelque chose non ? Allez va c’est moi qui paye !
    Ps : Profites bien de ta nuit hein !!!… »


    Aaron soupira en lisant la réponse. Il s'en fichait, en plus ! Il rêvait. Dans quel monde on vit ? Aaron se posait bien la question. D'un côté, Matthew avait raison ; Notre bel homme pouvait bien appeller quelqu'un pour recevoir de la nourriture. Mais il n'était pas trop ça. Il n'aimait pas ce genre de chose. Il soupira à nouveau lorsqu'il entendit des pas qui s'approchaient de la cuisine. Instinctivement, il tourna la tête et la vit. Waow. Elle était vêtue de son propre tee-shirt, tout simplement. Le visage illuminé et timide. Deuxième waow. Aaron ne pût s'empêcher de faire un petit sourire. Il la trouvait trop jolie. Il s'imaginait déjà la nuit avec elle. Un rêve allait pouvoir commencer. Sa belle lui demanda s'il avait quelque chose à boire pour elle. Bien sûr, il y avait que ça ! Aaron n'eût le temps de répondre à sa question qu'elle se dirigea vers sa chambre, le prevenant. Il sourit et ramassa son portable dans une des poches de son jean. Il prit un verre avec .. avec .. Eau ? Coca Cola ? Bière ? Bière ? Bière ? Décidément, les bières remplissaient le frigo .. Hum. Il prit une bouteille d'eau ainsi que le verre pour prendre son pas en direction de sa chambre.

    De l'entrebaillement de la porte, Aaron pouvait voir que la lumière qui se trouvait sur sa table de nuit était allumée. Très bien. Il n'entendait aucun mot, non plus. Très bien, aussi. Sa princesse se serait-elle endormie ? Avait-elle rejoins le pays des rêves ? Peut-être. Peut-être. De toute manière, de longs massages sensuels l'attendaient. Aaron poussa avec douceur la porte avec son pied. Lily se trouvait déjà dans le lit, prête à dormir. Non chérie, non. Ne t'endors pas maintenant. Un sourire malicieux se dessina sur les lèvres d'Aaron avant de fermer la porte, derrière lui. Il posa ensuite la bouteille et le verre près du lit avant de s'assoir sur un coin. Il enleva ses chaussures avant de les jeter à côté. Il se tourna ensuite pour se retrouver allonger près de sa chérie. Il prit appui sur son coude et avec son autre main, caressa la joue de Lily avec énormément de tendresse.

    AARON : Dormirai-tu, trésor ?

    Demanda t-il en penchant sa tête vers celle de la jeune femme. Il effleura ses lèvres contre sa joue en retombant progressivement à son oreille. Il atteint sa destination en souriant. Il lui souffla :

    AARON : Prépare toi à avoir tes massages, ma jolie.

    Murmura t-il tendrement avec une voix plus que douce mais restant très masculine. Il se détacha d'elle et remarqua qu'elle était sur le dos. Profitant, il s'approcha d'elle pour s'assoir sur le bas du dos de la jeune fille. Il prit soin de ne pas l'écraser. Juste avant de prendre place, il avait enlever la couette qui recouvrait le corps de Lily. Trop belle ! Il sourit en prévenant :

    AARON : Attention ... J'arrive.

    Dit-il tendrement. Il espèrait qu'il n'avait pas les mains froides. Tant pis, hein ! Aaron ne voulait pas masser du tissu mais la peau de Lily. Alors, il passa ses mains sous le tee-shirt de la fille pour le remonter, avec beaucoup de douceur. Il remarqua au passage une culotte à fleurs. Non ? Le dos visible, Aaron sourit et commença donc son travail. Prenant soin de commencer vers le bas du dos, notre jeune homme faisait cela avec soin. Il avait l'habitude à présent. Oh oui ! Il remonta progressivement en suivant la colonne vertébrale de Lily. Il resta un long moment sur les omoplates de celle-ci. Le massage dura un long quart d'heure et Aaron avait l'air satisfait de son travail.¨

    Pour finir, Aaron se pencha vers le dos de Lily et lui fit de longues caresses ainsi que de longs baisers. Il effleura avec ses lèvres le haut de son dos pour rester à embrasser son cou. Il était très bien comme ça. Plus que bien. Quelques minutes après, il lui murmura à l'oreille : « Je t'aime. » Il se détacha d'elle pour s'allonger près d'elle lui jetant un petit coup d'oeil. Il voulait avoir quelque chose, maintenant ! Mais quoi ? A elle de choisir, à présent. Il passa ses mains derrière sa tête, regardant le plafond.

    AARON : J'attends quelque chose en retour .. Mh mh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Sam 20 Mar - 23:47

    La chair des femmes se nourrit de caresses comme l’abeille de fleurs.
    [Anatole France]


    Toujours dans mes rêves, je perçus des pas entrer dans la chambre. Je savais que c’était Aaron, mais je ne bougea pas, restant les yeux a demi clos, pour continuer d’être dans ce semi rêve. Mes sens étaient plus fort comme ça, je percevais mieux son odeur, ce magnifique parfum qui survolait l’air de la chambre. Je l’entendis poser quelque chose sur le côté du lit, tout en me doutant que c’était l’eau que je lui avais demander de m’amener. Toujours aussi attentif, il n’avait pas oublier. Puis, à en croire mes oreilles, il enleva ses chaussures s’étant assis sur le coin du lit, et vint s’allonger doucement près de moi, afin de me murmurer à l’oreille de sa voix sensuelle :

    AARON : Dormirai-tu, trésor ?

    Tout en prononçant ses mots il me caressa tendrement la joue de ses doigts doux et chauds. J’ouvris les yeux pour admirer son visage, cette peau sublime, son regard pénétrant, et je lui répondis :

    LILY : En aucun cas je me serai endormie sachant ce qui m’attendais.

    Je souris à la fin de ma phrase, et lui se baissa vers moi. Je sentis son souffle chaud me chatouiller la peau, il m’effleura les lèvres et arrivé à hauteur de mon oreille me souffla :

    AARON : Prépare-toi à avoir tes massages, ma jolie.

    Cette fois, je souris intérieurement, il était si attirant. Toujours le mot qu’il faut, ses paroles dites avec tant de tendresse, ses gestes doux et sensuels, ce regard de feu, ce parfum pénétrant, cette peau sublime, ce visage d’ange… Vraiment tout ! C’est bien ça l’amour ? Passer outre les défauts ? Et bien, c’est-ce que je faisais… Puis il glissa doucement la couette qui me recouvrait légèrement et prit place, sur mon dos, avec tant de délicatesse que je perçus à peine son corps sur le mien.
    Prévenant comme il est, il me dit :

    AARON
    : Attention … J’arrive.

    Encore une fois, il me fit sourire. Je lui répondis alors, de ma petite voix malicieuse :

    LILY : Je n’attends plus que ça.

    Je me fit rire en entendant mes mots.

    Puis je sentis ses doigts glisser sous mon tee-shirt, qu’il remonta en même temps que ses mains. Tant pis pour ma culotte à fleur, j’espérais qu’il passerai outre !
    Petit à petit ses doigts se réchauffèrent au contact de ma peau, il était si doux. Ses mains me caressaient en douceur, prenant soin d’être tendre, c’était agréable. Il débuta en bas de mon dos, ces mains remontèrent en suivant ma colonne vertébrale, cette douceur, cette tendresse, cette délicatesse, la finesse de ces gestes, une docilité d’expérience… Le feu montait en moi, il était si incomparable, dégageait une telle sensation de bien-être, l’ardeur se faisait sentir, j’étais tellement bien. Ces sensations qui parurent une éternité pourtant durèrent seulement quelques dizaines de minutes.

    Mettant fin à cette étreinte, il s’approcha de moi laissant ses doigts caresser ma peau. Il les accompagna de longs baisers, remplis d’ardeur et de passion. Je sentis ses lèvres m’effleurer la peau, il prenait un plaisir à le faire et m’éprenait d’une telle sensation que je sentais mon cœur sursauter. Ses lèvres doucement descendirent dans mon cou qu’il acheva par de tendres baisers.
    Et j’entendis ce mot, celui que l’on aime tant entendre lorsqu il est sincère, ce mot plein d’amour et pourtant ne forme que six lettres, six petites lettres vêtues de deux apostrophes, mais qui faisait beaucoup…
    Puis il s’allongea près de moi, mis ces mains délicatement derrière sa tête et regardait le plafond. Moi, je l’admirai, examinait chacun de ses traits, des plus ravissants aux plus dures, puis il s’adressa à moi et me dit :

    AARON
    : J’attends quelque chose en retour .. Mh mh.

    Alors était-ce ça ? Des gestes de tendresse en échange de quelque chose ? Tout pour contribution ? Dans mon regard, de la tristesse passa, puis de l’inquiétude, et enfin de l’indifférence. Pourquoi donc de l’indifférence, parce que tout simplement moi je l’aimais sincèrement, et parce que ce soir était le soir qui avait si bien commencé, je voulais qu’il se termine aussi bien. Parce que demain est un autre jour, et qui sait ce qu’il me réserve ? Moi qui ne voulait pas, moi qui était réticente, plus tôt dans la soirée je m’étais dis que j’attendrais, que je ne voulais pas… Et pourtant, un rien m’a fait changé d’avis, celui qui me dit que cette soirée est la mienne, et que peut-être que je le regretterai… Ce soir je ne réfléchie pas, je joue peut-être trop avec le feu, certes, mais je voulais vivre ce quelque chose d’exceptionnel avec lui. Au moins une fois, une nuit, un moment inoubliable à jamais ancrée dans notre esprit.

    Puis cette passion, le fruit de cet amour ne pouvait donner que quelque chose de merveilleux. Je voulais sentir son corps tout entier contre moi. Pouvoir goûter au plaisir qu’il dégageait. Humer tous ces sens à n’en plus finir. Perdre la raison, perdre la tête. Palper les formes de sa silhouette sous mes doigts, sous ma peau. Mettre quelque chose sur ce désir que l’on éprouvait, des sensations extraordinaires, terribles et redoutables à la fois.
    Pourtant, Aaron n’était pas mon premier. Non. Ce que je ne regrettais pas, je pouvais être capable d’imaginer à quoi m’attendre, mais cela m’était tout de même impossible. Je savais que ça allait être au dessus de ce que je pensais, qu’il n’ allait y avoir aucun mot à mettre face à cette chaleur, cette passion qui enivrait tous nos sens, et qui emplissait toute la pièce. Ce désir, cette envie était palpable, on la ressentais tellement, c’était si fort, nos yeux en disait long, ce regard si attendrissant. Je ne pouvais pas me résigner à ce que ce ne soit pas le moment.
    Cette fougue, cette animation, cette passion entre nous, je voulais la voir danser à notre rythme. Je souhaitais que l’on ne fasse plus qu’un lui et moi. Respirer son odeur, apprécier son corps, toucher chacun de ses traits, caresser sa peau, tellement tant…
    Ressentir ce que jamais je n’ai ressentis auparavant.

    Je me tourna vers lui, le regarda dans les yeux, mes doigts se baladant sur son torse, puis me releva délicatement. Tout en m’approchant de lui, il restait impassible sur le lit, les bras croisées derrière sa tête, je mis les miens de chaque côté de son corps, prenant appuie sur mes mains, je me trouvais au dessus de lui. Ses yeux s’arrêtèrent aux miens, et d’un baiser tendre et passionnel je lui dis de ma voix la plus voluptueuse qu’il soit :

    LILY : Ce soir je suis toute à toi mon amour.

    Et c’est avec délicatesse que doucement mes mains prirent placent sur lui, remontant sur son corps, et l’embrassant lentement dans le cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aaron Benett

♣ date d'inscription : 06/03/2010
♣ prénom / pseudo : Joris
♣ nombre de messages : 81
♦ age : 19 ans
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
98 / 10098 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Dim 21 Mar - 20:34

&.&

    Avant de commencer les massages de sa douce, Lily lui avait fais part qu'elle n'aurait pas pu dormir vu ce qu'il l'attendait .. En effet, il ne fallait pas qu'elle s'endorme et qu'elle aille au pays des rêves. Non non non. Puis il commença son travail étant le plus doux possible pour ensuite s'allonger près d'elle. Avant qu'il demande un cadeau en échange, Aaron avait tourné la tête vers Lily ; Tout à coup, elle avait l'air ... triste. Pourquoi ? Avait-il dis quelque chose de mal ? Notre homme a failli lui demander ce qu'il se passait. Mais, il renonça.

    Aaron regardait tranquillement le plafond, sans dire un mot. Il réfléchissait à ce qu'il avait bien pu dire pour la vexer, la blesser ? Mais ces vilaines pensées partirent car sa chère et tendre s'était approchée de lui, plaçant ses bras de chaque côté de son corps. Mh ? Il sourit en la voyant. Elle était plus que superbe à cet instant. Voulait-elle passer à l'acte ? Lui donnait-elle le feu vert ? Peut-être. Mais Aaron n'en savait trop rien, le visage de Lily n'en disait pas plus. Il pouvait juste lire un grand amour dans son regard. Il avait de la chance de l'avoir. Beaucoup de chance, même.

    Lily se trouvait à présent au dessus du corps d'Aaron, prenant soin de ne pas l'écraser. Il sentit quelques instants plus tard les lèvres de la jeune fille sur les siennes. Waow ! Un baiser à la fois doux mais aussi très passionnel. Aaron sourit contre les lèvres de sa belle, n'hésitant pas à le lui mordiller afin de monter l'envie qui était déjà trés élevée. Lui aussi voulait faire plus qu'un avec elle. Il donnait de plus en plus d'amour et de fougue dans ses embrassades. Lily lui fit part qu'elle n'était qu'à lui pour cette soirée. Feu vert allumé.

    Aaron sentit les mains de Lily se promener ainsi que ses lèvres dans son cou. Au fond de lui-même, il était plus que bien. Il fit rien pendant un petit moment voulant profiter un maximum du moment dont les étudiants avaient le privilège. Il resta un petit instant ainsi avant de se relever avec légèreté. Il enleva son tee-shirt en quelques secondes pour passer ses mains sous celui de Lily et dans son dos. Il était comme assis et Lily était toujours sur lui. Il commençait à avoir chaud mais s'en fichait. Il se trouvait maintenant torse-nu et c'était bien mieux comme ça ! Il l'embrassa avec énormément de fougue mais en restant tout de même tendre. Les mains du jeune homme se promenaient sur les cuisses froides de Lily. Grâce à elle, la température baissait et pouvait donc profiter amplement du moment. Il embrassa le cou de sa belle avant de reposer son regard sur elle et de reprendre discrètement sa respiration. Il caressa sa joue en étant plus que tendre.

    AARON : Est-ce que tu veux .... ?

    Demanda t-il en la regardant. Ce n'était pas qu'il hésitait mais Lily lui avait dis au gymnase d'être patient. Le feu était réellement vert, en fin de compte ? Si ce n'était pas le cas, il pouvait comprendre et il y avait tout ce qu'il faut dans un des tiroirs de sa table de nuit. Il voulait juste être sûr avant de pouvoir commencer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Lun 22 Mar - 2:15

    Naît-on deux fois ? Oui. La première fois le jour où l’on naît à la vie ; la seconde fois, le jour où l’on naît à l’amour.
    [Victor Hugo]


    Dans les baisers que je lui fit, je sentis sa fougue prendre le dessus. A cet instant-là j’étais heureuse, de savoir qu’il en avait envie, que son désir se faisait plus fort. Mais qu’est-ce réellement le désir ? Nous dirons, que c’est quelque chose que nous voulons, dans un sens positif. C’est une forme de souhait que l’on cherche à atteindre, de satisfaction que l’on souhaite avoir. C’est un sentiment d’envie, une tentation qui nous attise. Nous pouvons dire aussi que c’est un appétit, une soif, comme si c’était essentiel à notre survie. C’est ce que nous ressentions à ce moment même, l’envie de l’autre, le désir de nous unir.

    Se relevant légèrement, il ôta son tee-shirt, mettant à nu les formes de son torse. Son corps était musclé, de façon à galber ses muscles, donnant forme à sa silhouette. Ce n’était pas trop, pas comme certain qui en font un excès, ressemblant finalement plus à bibendum qu’à un homme. Sa peau était radieuse, mes mains ne pouvant se contenir caressa cette chair, du bout de mes doigts je sentais la chaleur qui l’envahissait. Elle était douce, sans cette pilosité que certains avait, qui me répugnait plus qu’autre chose. Son visage d’ange se rapprocha du mien, et il me déposa un baiser ardent, tout en restant doux et tendre. Il réussissait à la perfection le dosage de ces sentiments. Je sentis ses mains se poser sur mes cuisses, se baladant tout en finesse sur ma peau froide. Lui était chaud, brûlant. Il mettait en forme ce véhémence de passions, ces sentiments d’ardeur et de feu qui se manifestaient. Ses commissures descendirent dans mon cou, afin de me poser un baiser tendre et chaud. Comme toujours, cet endroit là me faisait chavirer. J’avais du mal à contrôler mes pulsions dés lors qu’il s’approchait du creux de mon cou. Pourtant, jusqu’ici j’avais été irréprochable, et l’avait laissé faire. Je ne savais pas d’où venait cette force, mais elle me provoquait des frissons chaque fois qu’il le faisait, et mes yeux se fermaient de plaisir. Oui de plaisir, ce nom donnant forme à une sensation agréable, mettant un mot sur un sentiment de délice. Souvent employé dans un concept philosophique et psychologique, il est qualifié comme sensation physique dans le bouddhisme. Je pense que c’est en partie dû à toutes ces conséquences que le plaisir provoquent. Comme ce que j’éprouvais en ce moment même. : les frissons me parcourant l’échine, la chaleur m’envahissant le corps, cette sensation de bien être intérieur. Il releva la tête doucement pour me faire face, et plongea ses yeux dans les miens. Sa main me caressa la joue, d’une tendresse effroyable. Et de sa voix voluptueuse il me demanda :

    AARON : Est-ce que tu veux … ?

    J’étais en quelque sorte assise sur lui lorsqu‘il me posa cette question. Il voulait s’assurer que j’en avais réellement envie, que mon choix avait finalement été arrêté. Je savais que s’il doutait c’était parce que je lui avais demandé d’être patient. Mais c’était comme si je le connaissais depuis toujours, et je voulais pouvoir profiter jusqu’à la dernière seconde de cette soirée. Après tout, je n’avais plus rien à lui cacher, mon passé il le connaissait, il en avait été le témoin. Mais pas de passé ce soir, je voulais seulement profiter du moment présent, pendant que je le tenais encore entre mes mains.
    Je me baissa alors vers lui, de façon à ce que je me trouve à la hauteur de son oreille. Et je lui murmura, d’une voix douce et sensuelle :

    LILY : Oui, je le veux.

    Je lui avait chuchoter d’une telle façon que cela ressemblait à un serment. J’étais sure de moi, sure de là où je m’entraînais. Un serment se dit de quelque chose de promis. Il est considéré comme fidélité. C’est-à-dire que c’est un attachement à ses devoirs, c’est un engagement à tenir, à respecter. De mon côté, c’était exactement ça. Je me donnais à lui, et m’ayant poser la question, je lui affirmais que j’étais prête, que c’était ce que je souhaitais plus que tout. Alors, relevant la tête je pris soin de lui effleurer le visage, ramenant le mien face à lui, pour que je puisse entreposer un baiser franc sur sa bouche, lui déposant en une certaine façon ma promesse de notre amour, ce vœu demandant qu’il soit présent pour toujours. C’est à ce moment là que je sentie mon intimité mise à nue, non pas par le fait que bientôt j’allais me retrouver dans ses bras dénudée, mais parce que je venais d’approuver l’amour que j’éprouvais pour lui. Cette intimité signifiait pour moi une notion de profondeur, que je percevais comme la profondeur de ce sentiment : l’amour. Maintenant que je l’éprouvais, je désirais le vivre, le sentir et le ressentir.
    Mes doigts doucement glissèrent le long de sa peau, délicatement posés sur sa nuque ils suivirent sa colonne vertébrale pour achever leur course au creux de ses reins. Sa peau émanait toujours cette chaleur accueillante, et avec délicatesse je déboutonna ce qui retenait son jean à sa taille.
    Je sentis ses mains sous mon tee-shirt, le soulevant doucement afin de profiter de chaque seconde écoulée entre nous. Nous n’étions pas impatient, nous n’étions pas patient non plus, nous voulions seulement ne pas rater ne serait-ce que quelques secondes de la beauté de chacun, des gestes que nous effectuons tour à tour.

    Le désir se faisait de plus en plus fort, cette intimité entre nous s’était agrandit, et avec prudence nous commencions notre liaison la plus profonde qu’il soit. C’était comme si depuis notre rencontre s’était créé une parade amoureuse. Comme le font les animaux, ces êtres vivants comme nous les hommes. . C’était comme si nous nous étions cherché tout en sachant où cela allait aboutir. Pourtant, en pensant au tout début de cette soirée, aucun de nous deux n’aurait pu penser où cela nous mènerait.
    De notre côté, nous définissons plutôt cette action comme un jeu de séduction. La séduction étant quelque chose visant à susciter l’amour, l’affection d’une personne. Pourtant cette façon de faire diffère d’une personne à une autre. Ça peut se jouer par un regard, ou des geste plus ou moins explicites, ou bien encore des paroles, des mots… Tellement de choses peuvent être interprétées comme séducteur.

    Ici, c’était comme ça. Il m’avait séduit, j’espérais que moi aussi. Désormais, seul nos corps allaient jouer, nous nous allions juste les suivre. Nos sens s’étaient aiguisés, ils se préparaient. Pouvant goûter à ces sensations, toucher son corps, écouter notre souffle, sentir son parfum, admirer sa beauté. L’amour, était capable de réunir tous ces sens en quelques secondes, paraissant une éternité. Il pouvait rendre quelque chose d’affreux en formidable. Il faisait voir des choses merveilleuses en cachant les choses détestables. Tout les défauts de chacun s’évaporaient avec le souffle du vent. Seul le soleil était présent, ou bien même l’éclat de la lune, reflétant les âmes de chacun des deux êtres. L’amour c’était ça, l’emboîtement de deux âmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aaron Benett

♣ date d'inscription : 06/03/2010
♣ prénom / pseudo : Joris
♣ nombre de messages : 81
♦ age : 19 ans
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
98 / 10098 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Lun 22 Mar - 18:49

&.&


    Aaron regardait avec beaucoup de tendresse Lily. En effet, elle lui avait demandé d'être patient. C'était tout à fait normal après tout. S'il avait été à sa place, il aurait fais exactement la même chose. Enfin bon. Il attendrait le bon moment. Oui, il attendrait. Notre jeune homme sentait Lily de plus en plus vers lui, voyant qu'elle était heureuse et amoureuse, il sourit. Il était tellement bien à ce moment ... Et en avait envie. Beaucoup même. Cela se voyait très bien en quelque sorte mais restait quand même discret. Il respectait énormément Lily à ce sujet. Si elle ne voulait pas, il le ferait pas. Si elle le voulait ... Vous savez la suite. Mh.

    Aaron sentit Lily se baisser de plus en plus vers lui jusqu'à en sentir son souffle chaud sur sa peau. Elle était arrivée à son oreille, lui murmurant :

    LILY : Oui, je le veux

    Aaron ferma un instant les yeux avant qu'elle lui réponde. La sentir contre lui, contre son torse le rendait plus qu' heureux et ... fou. Il était fou amoureux d'elle. Fou amoureux dont il n'a jamais été. Elle avait beaucoup de chance, Lily. A première vue, on peut croire qu'Aaron est un coureur de jupons qui change de filles comme de chemises. En effet, il le faisait mais quand il était amoureux, quand il éprouvait un amour fort et une passion folle, il était fidèle. Oh oui. Beaucoup plus fidèle de ce qu'on peut le croire. Et Lily en a le privilège. Elle a le privilège de partager cet amour et cette passion. Et il espèrait que cette relation plus qu'amoureuse allait durer le plus longtemps possible. Le plus longtemps qu'avec Laïs. Mais essayerait de ne pas tout gâcher en embrassant une autre fille sous les yeux de Lily ... N'y pensons pas. Profitons du moment présent, tout simplement.

    Lily le voulait, Aaron le voulait ; C'était le plus important dans cette soirée. Oui, le plus important. Notre jeune homme réouvrit les yeux pendant que Lily lui effleurer le visage. Sentant ses cheveux contre sa joue, Aaron passa ses mains dans le dos de la jeune fille afin de la rammener contre lui. Lily était toujours assise sur lui mais beaucoup étant le plus proche de lui. Les deux corps des deux étudiants n'allaient faire plus qu'un. Oui, plus qu'un. Et c'est là qu'Aaron en profita pour passer quelques doigts dans la culotte à fleurs de sa belle pour la retirer avec beaucoup de délicatesse. Il respectait Lily, ne l'oublions pas. Ne l'oublions pas, non. Les lèvres de Lily s'étaient écrasées sur celles d'Aaron pendant ce temps. Instinctivement, il le lui rendit son baiser en lui faisant toujours de longues caresses sur les cuisses et la rammenant de plus en plus contre lui.

    Aaron continuait à faire la même chose quand il sentit les doigts de sa chère et tendre dans son dos - Il en eût des frissons - Puis ses doigts vers les boutons de son jean où elle les déboutonna. Il sourit et passa ses mains sous le tee-shirt de Lily pour l'enlever quelques temps après. Il rammena sa belle contre lui et l'allongea avec beaucoup de douceur. Quand elle fût allongée devant lui, Aaron l'observa en retirant son jean. Elle était tellement jolie, à présent nue. Il jeta son pantalon par terre comme il l'avait fais avec son tee-shirt et tendit le bras vers un des tiroirs de sa table de chevet ; Il pensait y trouver des préservatifs. En vain. Il n'y avait que des emballages ... Oh non. Aaron n'était pas du genre stressé mais se demandait si c'était vraiment le bon choix. Il se souvint que sa mère l'embêtait toujours avec cela depuis le plus jeune âge. A treize ans exactement, en effet pour sa mère c'était l'âge où l'on commençait à faire des bétises à ce sujet .. Il était habitué en quelque sorte.

    Aaron se demanda aussi si Lily avait ou utilisait un moyen de contraception ; Comme l'implant, si elle prenait toujours la pilule, etc. Il y avait des risques, certes. Beaucoup même mais pour une fois ... Alors, Aaron laissa tomber cette idée et retira en une demi-seconde son caleçon, dévoilant ainsi son intimité. Notre jeune homme, nu, se pencha vers Lily où il l'embrassa avec toujours cette même fougue. Sa respiration se faisait plus forte mais c'était sa nature, après tout. Il continua à l'embrasser sur les lèvres et dans le cou en rammenant le bassin de la jeune fille contre le sien. Ils étaient tellement proches ...

    A présent en mesure de commencer, Aaron laissa profiter Lily par ses longs baisers langoureux. Avec son autre main libre, il la posa dans sa nuque. Caresses, baisers, fougue, amour, tendresse .. Voilà tous les mots qui désignaient cette soirée qui s'annonçait plus que bien. N'est-ce pas ? Et c'est ainsi qu'il commença les premiers va-et-viens ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Lun 22 Mar - 23:30

    Le corps, unique lieu de rêve et de raison, Asile du désir, de l’image et des sons.
    [Anna de Noailles]


    Doucement notre étreinte pris forme. Il m’enleva avec délicatesse les tissus qui recouvraient ma peau, j’étais à présent une femme dénudée en face de l’homme qu’elle aimait. Nos lèvres se joignirent et ses mains se baladaient sur mes cuisses sous forme de caresses délicates. Il me ramena plus près encore de son corps, je pouvais à présent sentir sa chaleur sur moi, comme si moi aussi j’en étais victime.
    Doucement il m’allongea avec beaucoup de finesse devant lui, et enleva à son tour son pantalon dont j’avais pris le soin de déboutonner. Dirigeant sa main vers un de ses tiroirs, je pensa qu’il s’apprêtait à mettre une protection. Je vis une lueurs inquiète dans ses yeux, mais rien d’alarmant et qui disparut en quelques secondes. Sans y prêter attention, je continua d’admirer le corps de celui qui se tenait devant moi. En quelques secondes il se trouvait nu à son tour, plus beau que jamais. Ses lèvres s’approchèrent des miennes, me déposant un baiser fougueux plein d’amour. Avec tellement de tendresse elles descendirent dans mon cou. Je ferma les yeux, voulant profiter de toutes ces sensation qui s’offraient à moi. Je sentais à présent son corps entièrement nu contre le mien, son souffle pénétrant chatouiller ma chair. Je sentais à présent le parfum de son corps, chavirant et pourtant à la fois si délicat. J’entendais sa respiration devenir de plus en plus forte, cette étreinte ne faisait que s’agrandir de minute en minutes.
    Je perçu ses mains délicates empoigner avec douceur mon corps, ramenant mon bassin contre le sien.

    De longs baisers langoureux me furent donner. Tout en ayant droit à de continuelles caresses. A présent nos deux corps dansaient au même rythme, provoquant une sensation de bien-être intense comme jamais. Je sentis mon dos se cambrer à chaque venue, tout en ayant mes mains de poser au creux de sa nuque. Notre respiration était désormais haletante, soufflant le bonheur qui s’était emparé de nous. Nos corps émanaient le feu de notre amour, cette chaleur emplissant toute la pièce. Ses mains étaient d’une douceur extrême, m’enlaçant le corps qu’il ne voulait pas lâcher.

    Je su à cet instant que mon amour pour lui était irrévocable. Et je me demanda comment pouvais faire tous ceux qui se satisfaisait d’une relation physique sans pour autant qu’il y ait quelque chose de magique entre eux. Cela me fit bien penser à des personnes, mais j’éloigna ces dernières avec rapidité. En ce moment même, je ne pensais qu’à cette jouissance que m’offrait l’élue de mon cœur. Entre nos mains nous n’étions plus qu’un. C’était un tel plaisir, que je voulu qu’il dure toute la vie.

    Cet amour, à la fois physique et psychique en cet instant là, était éternel, et chaque seconde n’était qu’immortalité. Je voulu que ces caresses ne cessent jamais. Que cet amour propre n’en finisse pas. Je voulais le sentir tout contre moi, ressentir le désir que je lui provoquait. Pouvoir vivre l’instant présent, sachant qu’il était infini. Ses lèvres continuaient sans cesse à m’effleurer la peau, respirant chaque partie de mon corps. Ses doigts me chatouillaient le corps, glissant aux plissures de mes membres, derrière les genoux, aux niveau des cuisses, remontant sur mes bras, tout cela avec tant de douceur, qu’il me fit sourire. Il était d’une sensualité si pénétrante, chaque brin de lui faisait envie, je le désirais plus que tout au monde. Et à présent nous nous donnions l’un à l’autre, avec tant de douceur, tant d’intimité que s’en était féerique.

    Le temps dissout notre étreinte petit à petit, mais je savais qu’elle allait à jamais être gravé en moi. Mon âme avait imprimé chaque seconde, retenant toutes les sensations ; du toucher, surtout du toucher oui, mais aussi de toutes les autres. Ce souvenir allait rester éternellement, comme si chaque pensée à son adresse se vivait au présent. J’avais vécu cet événement, ces minutes écoulées, comme une première fois. Parce que pour moi, cet acte passé, était une première fois, la première réunion de nos êtres, de nous deux. C’était l’instant le plus merveilleux, celui qui allait me suivre jusqu’à la fin de mes jours.

    Ce lien physique prit fin, sans aucun regrets de ma part. Doucement il se retira, et déposa tendrement un baiser sur mes lèvres. Je lui rendit avec délicatesse, voulant lui dire merci pour ce moment fantastique, qu’il avait voulu partager avec moi, oui, avec moi. Mon regard n’était qu’une lueur de bonheur, un bonheur d’être là, avec lui, blottie contre sa peau, chaude et parfumée.

    Était-ce ça le septième ciel ? Je pense que oui. Pour moi en tout cas, ça avait été le cas. Je l’avais atteint, et en était convaincu. Pour la première fois de ma vie, je me sentais forte, invincible par l’amour que je lui portais. Certain diront que c’est jouir d’un grand bonheur, alors que dire de plus si ce n’est que c’était ce que j’avais vécu ? Proprement définis, c’est-ce qui s’appelle être dans le ravissement le plus complet, atteindre les sommets du bonheur, du plaisir. Oui, exactement, j’étais dans cette situation, plus heureuse que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aaron Benett

♣ date d'inscription : 06/03/2010
♣ prénom / pseudo : Joris
♣ nombre de messages : 81
♦ age : 19 ans
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
98 / 10098 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Mar 23 Mar - 20:00

&.&


    C'était parfait. Plus que parfait même. En effet, Aaron accompagna ses mouvements de bassin avec beaucoup de douceur. Il savait que ses autres copains voir ses colocotaires étaient beaucoup plus brutes en matière de relation sexuelle, par cet acte qu'on attend tous un jour, par ce lien physique réunissant deux êtres différents, deux êtres qui s'aiment à en perdre la tête. Pourtant, Aaron n'était pas comme eux. Il avait beaucoup de tendresse, de délicatesse. Il les respectait les femmes où ce lien physique s'annonçait. Ne pas leur faire mal était la seule chose importante pour lui dans ces moments là. Oui, la seule. Il espèrait, cependant, que Lily n'est pas mal ou quelque chose dans le même genre. Ce n'était que sa seule volonté.

    Pendant ses va-et-viens, Aaron passa une de ses mains derrière la tête de Lily, ayant peur de faire quelque chose de mal. Il la respectait tellement et cela se voyait beaucoup même. Il respira de plus en plus dans le cou de la jeune femme, profitant un maximum du moment. Il ne voulait pas que ça s'arrête. Non, il ne voulait pas. Il voulait que le temps s'arrête pour recommencer encore et encore. Au fond de lui-même, c'était sa première fois avec elle et pas la dernière. Non, pas la dernière. Non. Il sentit le dos de Lily se courber à chaque mouvement ainsi que ses mains dans la nuque du garçon.

    Il continua un petit moment avant d'atteindre le maximum. Il était à présent fatigué alors il se détacha de sa belle petit à petit et avec douceur. Trop fatigué, oui. Il avait chaud même. Lily pouvait le sentir. Il en était sûr mais cela ne faisait rien. Rien, non. Pour ne pas la quitter, il resta au dessus de Lily faisant comme elle, quelques minutes plus tôt ; Mettre ses coudes de chaque côté du haut de son corps. Leurs visages étaient si proches. Il en profita pour lui déposer un tendre baiser sur les lèvres. Un baiser presque langoureux. Il sentit Lily le lui rendre alors il sourit contre ses lèvres le lui mordillant au passage. La main d'Aaron descendit sur le sein, sur le ventre, la hanche de son amour.

    Aaron regardait avec tendresse Lily en lui faisant des caresses sur le visage, sans pour autant mettre tout son poids sur elle. La pauvre, sinon .. Il remit en place une mèche de cheveux derrière son oreille, regardant ce qu'il faisait. Il pencha ensuite son visage vers celui de la fille, lui effleurant les lèvres.

    AARON : Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Mar 23 Mar - 22:37

    La poésie c'est justement la sensation de vivre, le carpe diem, le "pays de la première fois" contre le temps qui nous rattrape, nous marche dessus, nous pulvérise.
    [Emmanuel Carrère]

    J’essaya d’imaginer ce qu’aurait donné notre étreinte dans un rêve, mais cela m’était impossible à faire. Je n’arrivai tout bonnement pas à croire que ce que je venais réellement de vivre était purement concret, et pourtant, ça s’était bien passé. Ce n’était pas quelque chose que l’on décrit d’irrationnel, non, c’était bien mieux que ça. Était-ce possible ? Je n’en savais rien à vrai dire mais je m’en donnais la possibilité. On m’aurait posé la question, j’aurai répondu oui sans hésiter. Parce que je l’avais vécu, enfin pour moi. Beaucoup de personne ne l’ayant pas vécu de leur point de vue diront que c’est impossible à vivre, ce bonheur, cette sensation unique liée par deux corps ne faisant qu’un. Mais je n’étais pas du genre à m’opposer à leur avis, je comprenais les personnes qui devait le vivre pour le croire. Et moi j’avais eu la chance de le vivre. Satisfaite ? Trop peu intense comme mot. Heureuse ? Peut-être, je crois bien oui. Allait-il durer ? Ce sentiment ressentie, n’était-il qu’éphémère ? Peut-être n’était-ce seulement que la conséquence de cette jouissance provoquée par cette liaison entre nos deux âmes, et que ça n’allait pas durer. Comment le savoir, l’attente ? Non, je sentais que c’était pour toujours, que c’était inégalable.

    Aaron qui se tenait tout près de moi, continuait avec sa douceur innée de me caresser le visage. Il avait fait attention à ne pas m’écraser, comme d’habitude. Son visage se baissa délicatement vers le mien, ses lèvres tendres et rosées effleuraient les miennes. Il me glissa doucement, ses mots que j’aimais tant entendre :

    AARON
    : Je t’aime.

    Je savais qu’à notre âge, ce mot était devenus bien trop insignifiant pour certains. Ils l’employaient dans chaque phrase, chaque message adressé à leur « tendre ». Alors que, dans certain cas, d’autres n’arrivaient pas à le dire, c’était bien trop difficile pour eux. Quelle contradiction ! Pouvoir dire deux mots avec tant d’insignifiance ou alors avec tant de difficulté ! L’amour était devenue quelque chose d’étrange, mêlé à notre époque à des « substances » nocives. Les jeunes désormais se plongeaient dans l’alcool pour noyer leur désespoir amoureux, d’autres pour pouvoir se donner du courage dans leur relation ; tout comme la drogue ou encore bien d’autres choses. Avoir des relations sexuelles avec une personne croisée à une fête était devenue « habituel », comme si relation sociale et relation physique était deux mondes à part. Était-ce ça notre monde actuel ? Je le croyais bien oui. Finis l’attente du grand amour avant notre première fois, ou encore comme il y a de ça 50 ans attendre le mariage pour pouvoir s’unir physiquement. Finis de ne pas pouvoir se protéger comme l’on voulait, désormais toute sorte de contraception existaient. Des sujets tabous sont devenus existentiels, ce qui n’est pas un mal lorsque l’on compare ces deux époques… C’est vrai, qui de nous auraient été capable de vivre comme au bon vieux temps ? Personne. C’était ça l’amélioration de la société, et pourtant, tout n’était pas encore abordé. Revenant au moment présent, à ces deux mots avoués, je lui répondis avec douceur et amour :

    LILY : Je t’aime aussi tu sais.

    J’avais rajouté « tu sais », pour ne pas qu’il l’oublie. Qu’il le sache, quoi qu’il arrive. Nous étions dans notre bulle, une bulle impossible à éclater, dans aucun cas. J’avais raison d’avoir franchis le pas, cette soirée avait été parfaite, sans personne pour nous déranger. Je pensa à nous deux, à cette relation que nous allions mener. J’effaça cette vue d’avenir de ma tête, voulant encore profiter de cette nuit ensemble, ces quelques temps qui nous restaient l’un contre l’autre.

    Mais peut-être voulait-il dormir ? Rejoindre le pays des rêves ? Je l’aurais compris, l’effort qu’il venait de produire était intense. J’avais ressentie ce moment avec tant de passion, j’avais sentie cet instant magique unique, comme éphémère, ne durant qu’un jour, n‘étant quelque chose que de courte durée. Comme la vie d’un papillon, ne se jouant que sur vingt-quatre heures. Ou encore la notre, vieillissant à chaque seconde. Notre peau prenant des rides, nos moments présents se transformant en souvenirs. En faite, chaque instant de la vie n’est qu’éphémère.
    Pourtant, j’aurai voulu que ça dure toute la vie, que ça ne cesse jamais. Mais notre cycle était comme ça, une naissance à la vie et une extinction de celle-ci.

    Voulant savoir son envie, savoir s’il désirait terminer ses derniers instants entre nous dans les bras de Morphée, je lui chuchota ces mots :

    LILY : Veux-tu fermer les yeux pour enfin t’endormir mon amour ?

    Je l’aurais volontiers regarder dormir, on dit que regarder quelqu’un dormir est comme lire un livre ouvert, peut-être est-ce vrai ? Mais le plus important, était de le sentir contre moi, durant toute la nuit continuer à être près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aaron Benett

♣ date d'inscription : 06/03/2010
♣ prénom / pseudo : Joris
♣ nombre de messages : 81
♦ age : 19 ans
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
98 / 10098 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Ven 2 Avr - 20:28

&.&


    Restant ainsi, au dessus de Lily, à effleurer avec délicatesse ses lèvres sur celles de sa belle, Aaron resta un long moment comme cela. Bien évidemment, il prenait soin de pas l'écraser. C'était la première fois. Leur première fois entre ces deux jeunes gens. Une première fois qui avait été plus que réussite. Une première fois merveilleuse. Espèrant que ce ne soit pas la dernière, Aaron se retira délicatement de l'étreinte observant toujours Lily avec tendresse. C'était aussi la première fois où il était réellement tombé amoureux mis à part Laïs. Mais avec elle, c'était différent. Une rencontre des plus banales alors qu'avec Lily ... Un passé légèrement douloureux oublié par une retrouvaille plus qu'extraordinaire. Une retrouvaille avouant un amour fou pour l'un de l'autre. Un amour parfait.

    Se dégageant petit à petit et laissant sa tête dans le cou de Lily, Aaron l'entendit. Elle lui avait répondu qu'elle l'aimait aussi et qu'il fallait qu'il le sache. Qu'il doit être sûr et certain là-dessus. Qu'il ne devait pas oublier cela. Elle pouvait être rassurée, il le savait à présent. Et était reconnaissant envers elle car elle avait réussi à le pardonner. Réussi à passer cet épisode de sa vie. Réussi à tomber amoureuse de lui. Et c'était réciproque et il s'était fais une promesse. La promesse de ne pas re-tout gâcher. Oui, il promettait.

    AARON : Je le sais, ma chérie.

    Dit-il en murmurant à son oreille qu'il termina par respirer l'odeur de ses cheveux. Des cheveux doux et soyeux. Parfaits en quelque sorte. Aaron se dégagea, enfin de Lily, lui déposant un tendre baiser sur le coin des lèvres pour ensuite s'allonger près de sa douce. Il rammena la couette sur ses jambes laissant son torse dévoilé. Il avait ni trop chaud, ni trop froid contrairement à tout à l'heure. Tout à l'heure ... ce moment plus que parfait ... Passons. Il sentit le souffle de la jeune fille vers son oreille.

    LILY : Veux-tu fermer les yeux pour enfin t’endormir mon amour ?

    Celle-ci lui demanda s'il voulait dormir. Aaron tourna la tête vers sa belle. Et elle ? Elle ne voulait pas rejoindre le pays des rêves, elle aussi ? Il fallait l'avouer, Aaron avait sommeil .. Il était assez fatigué, oui. Mais ce qui plu à notre homme est qu'elle lui demanda. C'était une belle parole et un beau geste. Un sourire se dessina sur les lèvres de notre homme et profita pour se tourner légèrement vers elle. Il passa ses doigts sur la joue de Lily puis sur ses lèvres.

    AARON : Mhh .. ça me tente.Et toi ? Tu n'es pas fatiguée ?


    Demanda t-il avec une voix basse et tendre avec toujours ce même sourire aux lèvres. Il continua à contempler sa douce avec cette même tendresse dans le regard. Puis en attente d'une réponse, il ferma les yeux. Essayant de ne pas rejoindre ce pays. En vain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Dim 4 Avr - 0:39

    Ma question posée, ses mains s'étaient délicatement dirigés vers mon visage. Du bout de ses doigts je les sentis m'effleurer la joue, caressant légèrement mes lèvres. Que demander de plus ? Passer une nuit aussi délicieuse que n'importe quelle saveur exquise n'était-ce pas suffisant ? Certains ne connaissant pas encore l'amour pur et passionnel se morfonde sur des gros gâteaux fondant au chocolat, ou encore sur des addictions à tout et n'importe quoi. D'autres malheureusement souffrent trop au point de tomber dans un tourbillon dépressif infernal, dont la fin ne voit parfois pas le jour. Moi, mon dessert à croqué était à mes côtés, c'était même plus que ça, c'était tout simplement quelque chose d'incontrôlable, que l'on a du mal à comprendre soi-même. Je savais que c'était ça l'amour. Aimer à la folie quelqu'un, ne plus vouloir le quitter, le garder pour toujours. Ne pas avoir forcément besoin de mots, un jeu de regards faisant tout. L'adoration du toucher de l'autre, ne plus vouloir se passer de ses mains sur notre corps. Oui, c'était même bien au delà de tout ça !

    AARON : Mhh … ça me tente. Et toi ? Tu n’es pas fatiguée ?

    Fatiguée, moi ? Je n'en savais rien. Du moins, oui je l'étais mais je ne voulais pas dormir. Non, profiter de ses bras m'entourant le corps, ma peau contre la sienne, sa chaleur contre ma chaire, son odeur enivrante me chatouiller les narines, c'était ça que je voulais, toute la nuit, infinie.
    Alors je me rapprocha de lui, me collant contre sa peau, son torse, nu, contre le mien. Je posa ma tête sur son corps découvert, écoutant son cœur, battre d'un amour, qui je l'espérais résonnerait pour toujours. Il m'entoura délicatement de ses bras, tandis que moi je ne pouvais me trouver mieux ailleurs, que protégée par son corps me soufflant chaque seconde la chaleur dont il était épris.

    LILY : Si, je suis bien là près de toi.

    Me raccrochant à lui, je le sentis partir doucement, ses yeux se fermèrent, et son esprit prenait le chemin des pays merveilleux, celui où nous rêvons de tout, où l'impossible nous est possible. L'endroit qui nous donne force et courage, qui nous emmène là où nous voulons être.

    LILY
    : Bonne nuit mon cœur ♥️.

    Je lui déposa un baiser, simple, délicat, fruité et raffiné, pour qu'il puisse continuer son chemin, espérant que je sois le fruit de ses rêves. Doucement mon tour vint, contre mon gré mais le bien-être diffusé par son corps, son âme toute entière m'emmena avec lui, aux pays lointains de toutes les imaginations.

    [Une nuit étoilée faisait face à cette soirée. La lune était entière, ses quartiers tous présents, éclairant à plusieurs mètres à la ronde. J'étais non loin de là, et ressentais une chaleur agréable au niveau de ma main. J'étais éperdument heureuse comme je ne l'avais pas été depuis l'accident. Un visage radieux de bonheur illuminant ma peau. Était-ce réellement moi ? Et pourtant oui, ça l'était. Je compris quelques secondes plus tard que la chaleur qui entrait en contact avec ma peau était du à une main tenant la mienne, si forte que je n'étais pas capable de la lâcher. Enfin, si seulement je l'avais voulu. Parce que je ne voulais pas que cette protection me quitte, non cela m'était impossible. Et là, je le reconnue, l'homme à mes côtés, était celui qui m'avait abandonné une première fois. Mais je lui avait pardonné, oui, l'amour avait été plus fort que tout, vainquant la haine, celle qui m'avait détruite petit à petit. Pourtant, malgré la joie qui émanait de mon esprit, quelque chose clochait. J'avais beau cherché, je ne voyais pas, mon cœur se resserra au fur et à mesure, comprenant que ça n'allait pas. A voir de loin, un couple d'amoureux se tenant main dans la main au clair de lune, se baladant à la lumière des étoiles, tout semblait si parfait. Je ne voulais pas croire à ce qui se préparait, ma respiration devenait plus forte à chaque pas que je traçais. Je n'osais plus le regarder dans les yeux, doutant de ce que j'allais découvrir au fond de ses prunelles. Ma main se crispa autour de ses doigts, je ne voulais pas y croire, non, pas une seconde fois. Je chercha à me dire que ce n'était pas vrai, que c'était juste un cauchemar parmi tant d'autre, je me vis me pincer à plusieurs reprise, voulant effacer ce nuage poussiéreux hanté par ces mauvais songes. Et je ne me réveillai point, comme si la réalité me faisait face une nouvelle fois. Je voulu hurler ma détresse, prononcer à haute voix ma souffrance, mais rien ne sortis. Mes jambes devenaient de plus en plus lourdes, et petit à petit je me sentis tomber, sentant ses doigts se défirent des miens, me quittant une seconde fois, et me laissant seule, encore une fois.]

    Juste un cauchemar, oui un cauchemar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   Mar 6 Avr - 11:10

CLOSED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Suite de " Retrouvailles ". ( LOVE ) [Lily <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind . the . Door :: Cambridge University ■ Residences :: — Residences ■ Boys :: ■ Churchill-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit