AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Merci à Low Currency pour le sublime design !
Ouverture du forum le 1 Février 2010
Rejoignez nous ! Beaucoup de postes vacants sont encore libres !

 

 « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Gardien des clefs

♣ date d'inscription : 17/04/2009
♣ prénom / pseudo : Devine ?
♣ nombre de messages : 100
♦ age : -
♦ Situation amoureuse :
  • célibataire endurci(e)

♦ popularité :
0 / 1000 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Dim 21 Mar - 18:15



Comme vous l'aurez compris, pour comptabiliser les notes et les moyennes pour chaque équipe, nous n'allons pas demandé aux membres qui se sont inscrits de dessiner toute une ligne de vêtement, de filmer le défilé et de nous le montrer ! =D Bref, il fallait donc trouver un moyen pour choisir un vainqueur sans pour autant laisser les administrateurs choisir en préférence des personnes qu'ils préfèrent ou non ( même si moi je vous aime tous ). De ce fait, nous allons travailler sur un système de point. En effet, à chaque message, les élèves qui auront posté, permettront à leur université de comptabiliser dix points. Et en plus de cela, les membres inscrits au concours, c'est à dire, pour cette activité, Macy O. Grint et Holly G. Norton, les points seront doublés. Voilà un moyen tout simple pour que vous postiez beaucoup dans ce sujet d'intrigue jeux1 Je mettrais ci-dessous, une liste de choses que vous pourrez également faire pour ajouter encore plus de points à votre équipe ... En gros, cette intrigue est un jeu "hors rp" dans un jeu rp ... J'espère que vous allez bien vous amusez ! Et surtout n'hésitez pas à poster, que vous soyez ou non, inscrit à l'activité ( cinq points, ce n'est pas rien ).

Pour avoir plus de points ;
  • faites plus de 30 lignes de rp : + la différence de votre nombre de lignes, avec trente, multipliée par deux
  • demandez un défi à un administrateur et le réaliser correctement : + 50 points ( vous y croyez ça )
  • d'autres moyens seront peut-être ajoutés plus tard, si j'en trouve ...


Profitez bien ! Les points seront régulièrement comptabilisés ici, mais si un jour vous voulez une erreur n'hésitez pas à me prévenir ! ( enfin, prévenez plutôt sur un compte administrateur parce que je passe pas toujours par là ) Sujetez bien ! Bisous x3


Harvard University ; 346 points
Cambridge University ; 402 points
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Macy O. Grint
You and me could write a bad romance

♣ date d'inscription : 03/02/2010
♣ prénom / pseudo : Cindy
♣ nombre de messages : 370
♣ copyright : livia
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • célibataire endurci(e)

♦ popularité :
30 / 10030 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Dim 21 Mar - 23:15

J'ouvris les yeux, le plafond blanc et monotone apparut devant mes yeux encore endormis de cette longue nuit de sommeil. J'avais bien dormis pour une fois. Aucuns cauchemars n'avaient fait leurs apparitions. J'avais donc pu dormir aussi longtemps qu'il le fallait pour me remettre d'aplomb. Il faisait encore nuit, je me demandais quelle heure il pouvait bien être quand mon téléphone vibra. Il affichait six heures trente, il était l'heure non pas de me lever mais plutôt de me dépêcher. Je devais me lever à six heures normalement j'avais tellement de choses à faire aujourd'hui que je n'avais pas le temps de paresser au lit. Je me levai, pris mon téléphone avec mes vêtements que j'avais préparé la veille pour éviter de perdre du temps aujourd'hui et partit dans la salle de bains pour prendre une bonne douche et me faire toute belle. Je laissai l'eau coulée un instant le long de mon corps avant de me savonner puis de me rincer. Je m’essuyai et mis la serviette autour de ma taille, je me brossai les dents, les cheveux, ils étaient encore lisses de la veille, c'était parfait! Puis arriva le maquillage! Je fis comme d'habitude, un maquillage léger. Je pris ensuite mon vernis à ongle jaune et me le mis sur mes ongles de pieds ainsi que sur ceux de mes mains. C'est Lily qui allait être contente! Pour une fois que je n'oubliais pas mes pieds et que je trouvais le temps de le faire malgré le fait que je n'en avais pas forcément. J'enfilai ensuite mes sous-vêtements noir de préférence et mis une robe de ma création. Aujourd'hui se passait le défilé j'avais passé une semaine complète à tout préparer pour que tout soi terminé dans les temps. J'avais exactement une centaine de croquis mais seulement dix créations réalisées.

Je stressais. J'avais pour adversaire mon amie Holly et cela m'angoissait. Je ne voulais pas que notre amitié ait des soucis avec celle qui gagnera. Je savais que j'avais du potentiel et que je pouvais gagner, d'ailleurs j'allais donner tout ce que j'avais mais Holly était une adversaire vraiment redoutable et je savais que j'avais vraiment beaucoup de chance de l'avoir comme amie même si cela n'avais rien à voir. J'enfilai donc ma robe de couleur jaune principalement mais elle était bien accompagnée. Je me regardai dans la glace, j'avais bonne mine, mes cernes avaient disparues et cela tombait vraiment bien. J'avais de la chance jusqu'à maintenant j'allais être présentable aujourd'hui et sans le cacher. Je sortis de la salle de bain en prenant soin de nettoyer derrière moi, il fallait vraiment que j'arrête d'être aussi maniaque parce que je crois que Lily va me tuer un jour mais je n'y pouvais rien... Il fallait que je m'entraine mais pour le moment je n'avais pas le temps. Je partis prendre mes chaussures assorties à ma robe. Heureusement qu'il faisait beau aujourd'hui car c'était rare à la base que je mette des robes et encore plus quand il faisait froid. Je sortis de la chambre en oubliant pas de prendre mon sac avec toutes mes affaires dedans et mis mes chaussures dans le couloir. Je ne voulais pas réveiller les filles, je tenais à ma vie quand même. Je marchais dans les couloirs, la prochaine étape était le petit déjeuner ensuite il fallait que j'aille chercher mes créations au pressing du coin et ensuite il fallait que je me rends au défilé pour préparer mes mannequins mais cela n'était qu'à partir de onze heures et j'y allais pour onze heures trente le temps d'aller prendre quelque chose à manger. En attendant mon estomac grondait seulement pour le petit déjeuner. Pour le déjeuner on verra ça plus tard.

_________________

    « GOOD GIRL GO BAD, I know your type Boy, you're dangerous Yeah, you're that guy I'd be stupid to trust But just one night couldn't be so wrong You make me wanna lose control. - Leighton Meester


Dernière édition par Macy O. Grint le Sam 24 Avr - 1:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetenedmint.skyrock.com
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Lun 22 Mar - 0:20

Je me réveilla après une nuit horriblement dure. Je l’avais passé à réfléchir, à Aaron et moi, aux nouvelles rencontres, et à tout ce qui c’était passé depuis mon arrivée. Mes cauchemars n’avaient pas cessés, j’espérais tout simplement que Macy ne m’avait pas entendue crier pendant mon sommeil… Je savais qu’ aujourd’hui était un grand jour pour elle, et malgré la difficulté à me lever causée par la fatigue pesante je sortis de mon lit douillet. J’espérais ne pas l’avoir loupée, mais lorsque mes yeux se posèrent sur le réveil je ne pu m’empêcher de souffler. Encore une fois trop tard… En ce moment je les accumulais les retards ! Moi qui voulait lui faire la surprise ce matin, au moins lui demander si elle avait besoin d’aide et lui souhaiter bonne chance … Pas le temps, comme d’habitude…
Tant pis, j’allais lui écrire un message, au moins savoir si elle avait réussi à bien se reposer…
En attendant, je sortis de la chambre et me dirigea vers la salle de bain. J’avais grand besoin d’une bonne douche chaude pour me détendre un peu, et évacuer mon stress. Cela allait peut-être me redonner un coup de fouet… Qui sait ?
Arrivée dans la salle de bain, je vis que Macy avait encore tout rangé… Cela me fit sourire, ces petites manies étaient bien trop attentionnée pour que ça m’agace. Je me déshabilla en moins de deux, voulant enlever au plus vite cette nuisette pleine de sueur du à mes cauchemars. Dénudée, j’entra dans la douche, et fit couler l’eau sur mon corps. Réglant la pression et la chaleur, je commençais à sentir mes zones de tensions se détendre quelque peu. Ça me faisait un bien fou. Je pris mon gel douche, et me savonna tout le corps. L’odeur de pêche m’emplis les narines, tout en m’adoucissant la peau. Je ferma les yeux quelques instants, profitant du moment de répit qui s’offrait à moi. Laissant l’eau couler le long de ma silhouette, emmenant avec elle le savon su ma peau. Je resta quelques minutes à savourer ce moment, puis arrêta la douche qui m’avait tant détendue. Je pris la serviette de bain, et m’essuya tout le corps, puis m’enlaça dedans, je la ferma en coinçant un bout par-dessus un autre. Je m’appliqua de la crème hydratante, ma peau était malheureusement très sensible et sèche. Puis, je marcha en direction de la chambre, allant chercher rapidement mes affaires. Ouvrant mon placard, j’y trouva quelques tee-shirt par ci, des jeans par là, des jupes plus bas… Bref, tout le nécessaires pour trouver une tenue adapter à ce soleil. Je choisis une petite jupe bleue, taillée juste au dessus des genoux. Elle était créé dans un tissu doux, agréable à la peau, comme du velours. J’adapta ce bas avec un tee-shirt couleur bleu lagon, parsemé de petits motifs ornant le col. Parfait, simple et original à la fois. Le tout que j’habilla d’une petite veste, facile à enlever si la chaleur était trop pesante.

Venant de finir de m’habiller, je me dirigea vers mes affaires, afin d’écrire un petit message à Macy. J’étais toujours vexée de l’avoir ratée… Mais au moins le fait qu’elle ne m’attendais pas me soulagea. En regardant mon portable, je vis deux messages : Maman, et maman. Elle devait s’inquiéter… Je ne lui avais pas donner plus de nouvelles que ça dernièrement… Enfin, je décida de reporter à plus tard l’appel lui étant destiné, et j’écris un message à Macy :

« Bonjour à toi coloc’. Je suis sincèrement désolée de t’avoir loupé ce matin, mais je voulais m’assurer que tout allait bien, que tu n’avais pas besoin d’aide pour le moment. As-tu bien dormis au moins? »

Envoyer. Désormais, je n’avais plus qu’à attendre une quelconque réponse de sa part.
Prenant mon portable avec moi, je me dirigea vers la kitchenette afin de remplir mon estomac de quelque chose en guise de petit-déjeuner. Macy avait-elle eu le temps de manger ? Je ne pouvais même pas le savoir, je l’espérais, c’est tout. Ouvrant le frigidaire je sortis une grosse bouteille de jus de fruit, dont je me servis un verre. Puis je sortis du placard des céréales, qui allait me faire mon repas du matin. Hop’, dans un bol, que je finis en un rien de temps. Pour finir, une petite tasse de thé, et j’étais fin prête à l’attaque. Tout en attendant la réponse de Macy, j’espérais que cette journée allait bien se passer, comme une journée simple, mais pas triste.


Dernière édition par Lily S. Evans le Mar 23 Mar - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lilween S. Woodsen
Créer, c'est vivre deux fois.

♣ date d'inscription : 19/04/2009
♣ prénom / pseudo : Elodie / Smile
♣ nombre de messages : 863
♣ copyright : © shakespearette ; throes.heart
♦ age : 19 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation compliqué(e)

♦ popularité :
80 / 10080 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Lun 22 Mar - 15:55



© throes.heart

________Le vent s'était fait violent cette nuit. Quand je suis allée me coucher, aux environs de minuit, l'orage éclatait à l'extérieur à cause de la chaleur oppressante des derniers jours. Un éclair était passé pas loin de notre résidence et j'avais eu la trouille de ma vie. D'habitude, l'orage ne me faisait pas cet effet, et je n'en avais pas particulièrement peur. Mais cette nuit là, il m'empêcha de m'endormir, jusqu'aux environs de trois heures du matin, quand les averses se calmèrent et que le silence s'était installé dans toute la ville. A ce moment là, je réussis finalement à m'apaiser et à rejoindre les bras de Morphée ...

La douce mélodie de Vivaldi se fit entendre, et tout doucement, mes yeux s'ouvrirent. J'étais encore fatiguée et endormie à cause de l'orage, mais j'avais le sourire aux lèvres et je ne manquerai rien au monde cette superbe journée. En effet, aujourd'hui se déroulait la première épreuve de la très célèbre semaine des Challenges. L'année dernière, Cambridge l'avait remporté haut la main, mais cette année les Américains comptaient bien prendre leur revanche. Je m'étais promis d'aller aider Holly Norton, une jeune demoiselle de seconde année d'Harvard, qui était la responsable en chef de notre défilé cette année. Elle avait eu beaucoup de travail, et je lui avais dit que je viendrais l'aider en coulisse avant le passage sur scène. Donc, je sortis de mon lit, sereine et amusée. J'allais ouvrir la fenêtre et une odeur de pluie humide vint chatouiller mes narines. Toutefois rien ne pouvait gâcher ma journée. Donc, j'ouvris les volets, tirai le rideau et laissai ma chambre s'aérer ...

Rejoignant la salle de bain, je réfléchissais déjà à la tenue que j'allais porter aujourd'hui. Arrivant devant la cabine de douche, je me déshabillai, entrai dans la cabine, mis l'eau en marche et m'aspergeai de haut en bas en prenant soin de passer partout. Je me moussai, profitai un peu de la fraîcheur de l'eau et me rinçai. Une fois tout cela fait, je sortis, mis une serviette autour de moi, attachai mes cheveux humides en un chignon et rejoignis ma penderie. Je l'ouvris en grand, et ayant déjà en tête la tenue que j'allais arborer, je cherchai les détails qui pourraient faire toute la différence. Je sortis un cintre arborant une tenue protégée dans une housse noire. La tirant soigneusement, je la déposai sur le lit et ouvris délicatement la fermeture. Apparu donc, aux yeux du monde, une sublime robe rouge, bustier, courte et arrivant tout juste aux cuisses, arborant une fine ceinture en plastique verni et une coupe digne d'une robe de cocktail. Je ne l'avais encore porté qu'une seule fois, c'est à dire le jour de ma dernière représentation de musique au conservatoire de Los Angeles. Ce jour-là, on m'avait également remis mon diplôme de fin de cycle. Depuis, je ne l'avais pas ressortie, mais je ne craignais pas de ne plus rentrer à l'intérieur car depuis quelque temps, je ne prenais plus de poids. J'enlevai donc ma serviette, mis mes sous-vêtements et fis lentement glisser la robe sur mes formes menues. Fière de moi, j'attachai la fermeture derrière, mis correctement la ceinture et me regardai dans le miroir. Je pris un sautoir aux perles blanches et le mis autour de mon cou, des sandales noires à talons aiguilles se mélangeaient parfaitement avec l'ensemble. Fin prête, je rejoignis la salle de bain, où je me séchai les cheveux, et finis par les attacher en un chignon plat, laissant quelques mèches retomber de chaque côté de mon visage. J'y ajoutai encore quelques bijoux, et sortis finalement rejoindre la cuisine. Je m'installai à la table, pris un thé au citron et des pancakes encore tout chauds que quelqu'un avait préparé, je mordis à l'intérieur avec avidité et quand j'eus fini, j'allais me brosser les dents et vérifier les dernières petites touches de ma tenue. [...]

Arrivant sur la place plein air d'Harvard, je fus heureuse de découvrir une magnifique scène en bois installée au milieu de toute cette pelouse, des coulisses improvisées avaient été improvisées et certaines salles des bâtiments alentours servaient de loges aux mannequins. Je rejoignis les salles appartenant aux élèves d'Harvard, mon sac à la main et cherchai Holly ... Je tombai alors sur une des professeurs de stylisme, je l'interpellai alors ;

    lilween ♦️ dites, savez-vous où est holly ?
    professeur ♦️ non désolé, elle doit sûrement s'occuper d'une de ses tenues, tu es venue aider ?
    lilween ♦️ oui exactement, avez-vous une tâche à me confier ?
    professeur ♦️ et bien j'avoue que je ne sais pas trop ... oooh si ! pourrais-tu faire un tour du trajet des mannequins pour veiller à ce qu'elles ne se prennent pas des branches dans les pieds ou des choses du genre ?
    lilween ♦️ en arborant un magnifique sourire ♦️ vous voulez donc que je me fasse mal à leur place c'est ça ?
    professeur ♦️ rigolant ♦️ plus ou moins !


Je quittai donc les bâtiments et fixant le sol pour ne rien manquer, je ne fis pas attention à ce qui m'entourait, bercée par la musique d'ambiance que l'on essayait. Soudain, je rentrais dans quelqu'un sans trop le vouloir, et désespérée à l'idée que ces choses n'arrivaient qu'à moi, je m'excusai passablement ;

    lilween ♦️ je suis vraiment désolée !

_________________

♦ Lilween & William ; in love ♦



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Macy O. Grint
You and me could write a bad romance

♣ date d'inscription : 03/02/2010
♣ prénom / pseudo : Cindy
♣ nombre de messages : 370
♣ copyright : livia
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • célibataire endurci(e)

♦ popularité :
30 / 10030 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Mar 23 Mar - 14:33

J'étais entrain de manger un croissant quand mon téléphone vibra sur la table. C'était Lily qui m'envoyait un gentil petit sms qui disait: « Bonjour à toi coloc’. Je suis sincèrement désolée de t’avoir loupé ce matin, mais je voulais m’assurer que tout allait bien, que tu n’avais pas besoin d’aide pour le moment. As-tu bien dormis au moins? » Elle s'inquiétait pour moi comme d'habitude. C'était un peu comme ma grande sœur, toujours là pour moi. Cela faisait du bien d'avoir quelqu'un sur qui compter et elle savait que c'était réciproque. Je lui répondis après avoir terminé mon croissant et m'avoir essuyé les mains. « Hey! Lily chou'. C'est très gentil de ta part poulette. Pour le moment ça va, je ne fais que manger pour être en forme toute la journée. J'ai très bien dormis ne t'inquiète pas, je ne t'ai pas entendue ronfler donc tout va bien! (je blague =D ). J'espère te voir au défilé et j'adorerais te prendre comme mannequin d'ailleurs si cela t'intéresse. Réponds-moi vite. Bisouuuus. »

J'avalai mon verre de lait ainsi que mon verre de jus d'orange et partis de la cafétéria. Maintenant passage obligatoire au pressing. Il ouvrait dans trente minutes et le temps que j'arrive j'attendrais surement que cinq minutes maximum. Je me dépêchai de sortir de l'université et de partir en direction du centre-ville. J'adorais cette ville, les gens avaient la joie de vivre et tout était bien propre pas comme Paris que j'avais visité une fois. C'était hallucinant le nombre de papiers qui s'y trouvait. Bref, je n'allais pas penser à ça maintenant. Je pris les tenues que j'avais créées, elles sentaient bon et étaient comme elles étaient avant que je les ramène.

Maintenant il fallait que j'aille à Harvard car le défilé se trouvait là bas. Je commençais à stresser un peu, normalement je n'étais pas du genre à stresser, j'étais plus peace and love mais là j'avais beaucoup de mal à me contenir. Quoi que en regardant bien je me demandais plutôt si ce n'était pas plutôt de l'excitation plutôt que du stresse mais ça je n'allais le savoir que quand le défilé commencera vraiment. Il fallait que je retourne à l'école le plus vite, je ne savais pas vraiment quoi faire maintenant, j'avais oublié mon agenda dans ma chambre et je ne me souvenais plus ce que je devais faire. Je m'étais levée, lavée, coiffée, habillée, petit déjeuné, passée chez le dressing, qu'est-ce que je devais faire après? Mais oui! Je devais aller à Harvard pour poser toutes les tenues et en ordre pour chaque mannequin. J'espérais de tout cœur que tout allait bien se passer et qu’aucune de mes mannequins ne manquerait à l'appel. Je ne savais pas pourquoi aussi mais j'avais une grande envie de voir James à ce défilé...

En attendant je n'attendais qu'une seule chose c'était d'arrivé entière à Harvard. Je me demandais bien quel temps il allait faire là bas. Ici le ciel était magnifique, j'espérais que c'était pareil là bas. Surtout que cela aurait été vraiment dommage qu'il pleut alors qu'on avait un défilé extérieur à organisé. Je rentrai le plus rapidement possible à l'université. Et passa la porte en moins de temps qu'il ne m'en avait fallut jusqu'à maintenant. Je ne me souvenais plus où ça se trouvait. J'étais vraiment qu'une petite tête en l'air. En plus de ça j'avais les bras remplie des tenues et de mon sac qui pesait plus que le reste. Il fallait vraiment que je m'en occupe de celui là. C'était la seule chose de bordélique chez moi mais je ne trouvais pas comment le ranger. Je croisai une personne qui avait l'air de bien connaître les lieux, surement quelqu'un de Harvard ou quelqu'un de Cambridge qui passait plus son temps ici que là d'où il venait. Il me dit où se trouvait le défilé, je le remerciai et m'en alla direction le magnifique parc d'Harvard.

_________________

    « GOOD GIRL GO BAD, I know your type Boy, you're dangerous Yeah, you're that guy I'd be stupid to trust But just one night couldn't be so wrong You make me wanna lose control. - Leighton Meester


Dernière édition par Macy O. Grint le Sam 24 Avr - 1:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetenedmint.skyrock.com
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Sam 27 Mar - 9:40



      « Holly vs. Macy »




Ces derniers temps, Holly n'avait fait que se consacrer au défilé en rajustant quelques tenues par-ci, par là, en se demandant sans arrêt si les filles qu'elle avait choisies feraient l'affaire, si ses tenues valaient la peine d'être montrées. Elle avait été très indécise et avait un peu perdu confiance en elle. Le stress l'avait rongée de l'intérieur. Ce concours était important pour elle. Elle voulait montrer à tous ceux qui avaient des doutes surs ses capacités en matière de mode qu'elle avait ce qu'il fallait pour réussir : de l'ambition, du talent et un peu de confiance en soi. De confiance, elle n'en avait pas vraiment, mais ses amis et les étudiants d'Harvard lui avaient bien remonté le moral. Et pour le jour du défilé, elle serait gonflée à bloc. La veille du défilé, elle passa sa journée avec son téléphone en main, devant une machine à coudre, entourée de filles qui porteraient ses créations le lendemain et buvant du café pour la tenir en forme même si ça la rendait nerveuse. Holly voulait que tout soit prêt et parfait le lendemain donc, elle ne s'était couchée qu'aux alentours d'une heure du matin. Un assez mauvais plan si elle voulait être en forme le lendemain et faire une énième vérification des tenues, chaussures et autres détails qui touchaient au défilé du lendemain, mais l'étudiante d'Harvard avait tout prévu et pour se tenir éveillée le lendemain matin, elle boirait un bon litre de café extra fort. Alors ? N'est-ce pas la solution idée. De plus, elle pourrait dormir autant qu'elle le souhaitait après le défilé.

Le jour J. Holly avait réussi à se réveiller à six heures. Elle sortit de son lit immédiatement pour commencer à se préparer, elle n'avait pas le temps de trainer, une longue journée très chargée l'attendait. La blondinette se dirigea vers sa salle de bain. En premier lieu, elle se regarda, s'examina dans le miroir au-dessus du lavabo. Elle avait les cheveux tout emmêlés, ses yeux étaient gonflés, légèrement rouges et elle avait des cernes. Elle se dit qu'elle pouvait camoufler le tout avec du maquillage, tout en faisant très naturel, et paraître absolument rayonnante comme un soleil de printemps, oui, vous avez raison, la comparaison est bizarre ! Holly rentra sous la cascade d'eau tiède qui coulait depuis quelques secondes dans sa douche. Ca la réveilla pour de bon. Après ça, la routine, brossage de dents, démêlages de cheveux, tirage de la tenue du jour, oui, une pratique assez étrange qu'Holly faisait depuis qu'elle avait 12 ans, elle choisissait des vêtements au hasard et comme par magie, le tout s'accordaient parfaitement, au cas où vous vous le demanderiez, ce n'est pas ainsi qu'elle a procédé pour le défilé, elle a tout de même été plus organisée, mais cette fois-ci, elle n'avait pas totalement laissé le hasard choisir sa tenue du jour, elle voulait être habillée à la couleur d'Harvard, c'est-à-dire le rouge. Holly portait un short noir avec un t-shirt rouge à col rond ainsi qu'un bonnet de la même couleur. Comme chaussure, la miss avait choisi des escarpins noirs Louboutin, oui, les chaussures très classes aux semelles rouges. Et, enfin, la touche finale, la plus importante ou presque, le maquillage, toujours assez discret, mais avec un trait de crayon khôl noir assez épais sous les yeux pour faire ressortir son regard bleu. Elle avait l'air plus en forme qu'une heure auparavant ; ses yeux avaient l'air beaucoup moins gonflés, ses cernes avaient disparu sous une couche de poudre et le trait de crayon. Elle avait l'air ... rayonnante comme un soleil !

Elle sortit de sa chambre sans faire trop de bruit car, Kayla, sa colocataire, dormait encore. Les tenues sur son bras gauche et portable dans la main droite, Holly était plus que prête à gagner, même si Macy Grint avait des chances de gagner, qu'elle était son amie, qu'elle avait un style incomparable et en plus, du talent, peut être même plus qu'elle n'en avait. Holly s'était surpassée et avait mit toute son âme, tout son corps dans chaques tenues. Elle s'était donnée à trois cents pourcent pour être connue et reconnue à travers le campus pour l'instant, mais dans quelques années, elle l'espérait, dans le monde entier. Tous ceux qui la connaissaient pourraient se vanter de l'avoir connue à ses débuts, lorsqu'elle n'était encore qu'une simple élève en stylisme à Harvard. Ah ! C'était son rêve. Soudain quelqu'un toussota assez bruyamment, son professeur de stylisme la sortit de sa rêverie. Sans s'en rendre vraiment compte, Holly était arrivée sur les lieux du défilé. La scène amménagée était juste parfaite. Elle se dirigea vers les pièces où les filles se changeaient et se faisaient maquiller. Certaines des filles étaient déjà là, attendent sagement les tenues ou se maquillant et se coiffant déjà pour le show. La blondinette les salua toutes d'un petit signe de main amical et mis les tenues sur un porte cintre métalique à roulette qui ne se trouvait pas loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Lun 29 Mar - 12:05

Venant de finir de remplir mon estomac d’un petit déjeuner quelconque, je commença à faire la vaisselle. Rien de plus désagréable que de rentrer après une dure journée et de trouver un tas de vaisselle sale dans l’évier. Je fis vite, et mon portable sonna, sûrement signe que Macy avait répondu. Je m’essuya les mains, et pris mon portable afin de vérifier :

« Hey! Lily chou'. C'est très gentil de ta part poulette. Pour le moment ça va, je ne fais que manger pour être en forme toute la journée. J'ai très bien dormis ne t'inquiète pas, je ne t'ai pas entendue ronfler donc tout va bien! (je blague =D ). J'espère te voir au défilé et j'adorerais te prendre comme mannequin d'ailleurs si cela t'intéresse. Réponds moi vite. Bisouuuus. »

Mannequin ? Moi ? Je n’y aurai jamais pensé mais au moins ça avait l’air de lui faire plaisir. Comment refuser une chose pareille à Macy ? Je lui écris donc un petit message en guise de réponse au sien :

« Pas de soucis si ça peux t’aider. J’arrive de suite le temps de prendre quelques petites choses.. xXx »

La question était désormais de savoir quels sous-vêtement prendre ? Selon la couleur de la tenue je me devais d’avoir un assortiment. Je pris donc quelques couleurs différentes, mis dans mon sac, et partis de plus belle. Je ne m’étais pas mis de touche de maquillage mais je savais que les professionnels allaient beaucoup mieux s’en charger que moi.

Je sortis de la chambre, prenant la direction d’Harvard. Je n’étais pas sûre de bien convenir pour le défilé, mais je ne pouvais en aucun point dire non à Macy. Je me souvins de notre première rencontre, assez spéciale. Je souris en pensant au dessin qui avait atterri dans ses mains, scène ironique dont je me posais bien la question de savoir comment avait-elle pu m’adresser la parole. Ce jour-là nous avions fait connaissance, et appris en même temps que nous allions passé le reste du temps dans la même chambre. Je me souvins de sa voix si parfaite ce jour-là, je me souvins de ces cheveux brillant au soleil. Elle avait éclairé ma journée, prouvant que je pouvais encore créer des liens. Depuis ce jour-là, des secondes, des minutes, des heures et des journées entières s’étaient écoulées. Nous avions appris à nous connaître et étions devenues proches, peut-être parce que au fond nous nous ressemblions.

On s’appréciait pour ce que nous étions, sans se poser des questions nous étions liés, un lien qui était aussi simple que compliqué. Je devais être parfaite pour ce jour, pouvoir faire de son défilé quelque chose de resplendissant. Certes, les vêtements étaient la principale chose, mais les mannequins qui les représentaient se devaient de pouvoir éclairé la tenue, la rendre élégante, attachante, avec cette touche spéciale, ce petit quelque chose qui rendait unique le créateur. Je lui devais bien ça. Je priais donc pour ne pas que ma souffrance se voit, malgré qu’elle se soit quelque peu dissipée depuis quelques temps mes traits étaient marqués par mon passé. Ce passé que je tentais plus que tout de cacher.

J’avais passé la porte, mes pensées ne m’avaient pas arrêtés, mes pas m’avaient guidés inconsciemment. J’espérais faire de nouvelles rencontres, mais aussi voir des personnes qui étaient importantes, comme par exemple Aaron, qui avait la plus grande place dans mon cœur que n’importe qui d’autre. Mes jambes fonctionnaient toujours tel un bonhomme articulé, je m’avançais vers le parc où se déroulait les préparatifs, et où le défilé allait avoir lieu. C’était magnifiquement bien préparé, une scène en bois se dressait au milieu de la pelouse, comme si elle voulait à la fois nous emmener loin dans la nature. J’aimais cette idée de l’avoir placé ici, je pris un peu plus confiance en moi que de devoir marché en cet endroit.

Je chercha des yeux Macy, même si l’idée de voir des personnes que je connaissais également m’aurait rassuré. Je ne savais pas où me diriger, telle une petite fille perdue au milieu d’une foule de gens arborant leur propres fonctions. J’attendais que mes yeux se fassent à l’endroit, de façon à pouvoir me retrouver et à imprimer ces lieux, qui me prenait en otage pour le reste de la journée. Une fois l’analyse faite, la recherche commença. Croyant apercevoir Macy, un sourire se dessina sur mes lèvres, m’approchant, je remarqua que ce n’était pas elle. L’idée de demander un renseignement m’effleura l’esprit, mais ne sachant pas à qui poser la question sans les déranger dans leurs travaux j’effaça cette idée. J’attendis alors, d’entendre une petite voix m’appelant, me remarquant, moi, la jeune fille invisible aux yeux de presque tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

James C. Owen
    WRITER une tache rouge sous un regard voile

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : miss . f
♣ nombre de messages : 348
♣ copyright : © acide . édulcoré
♦ age : 19 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • célibataire endurci(e)
  • amitié améliorée

♦ popularité :
90 / 10090 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Mar 30 Mar - 18:04

    La semaine des challenges, des défis, ou des concours, appelait là comme vous l'entendez, n'était qu'une bonne excuse pour expliquer le fait que les élèves empruntent souvent la porte. En réalité, j'imaginais que ce ne fut point pour organiser de telle assemblé qu'elle fut installée, mais il était amusant de constater que les directions de des écoles de ne préoccupaient pas de nous l'expliquer. En somme, je me réjouissais d'avance de participer aux hostilités. Même si beaucoup d'élèves jouaient le jeu de la franche camaraderie, je ne doutais pas que certains étaient bien plus colérique et excité à l'idée de montrer qu'ils étaient les meilleurs. J'étais de ceux-là sans aucun doute, et si l'année dernière je m'étais cantonné à l'art et le sport, j'avais choisi de participer à bien plus d'épreuves cette année. Et d'aller motiver mon équipe pour le reste. Cela se justifia ce matin, lundi, par un levé aux aurores. Mon réveil affichait 6h23 lorsque je m'extirpais de mon lit pour m'engager dans la salle de bain. Je pris une longue douche bien chaude afin d'éveiller mes muscles endoloris. J'avais passé un très très bon week end à n'en pas douté. Les fêtes du samedi soir m'avaient éreintées et les filles qui m'avaient retrouvée le dimanche également. En regardant ma montre ce matin je m'étais rendu compte du numéro de téléphone écrit à l'indélébile bleu. Grognant, je m'énervais à l'avance du fait de devoir frotter sur ma peau douce, pour pouvoir espérer le faire disparaitre. Aaaaah... Ces filles et leurs hormones . Aussi, cela expliquait mon long moment sous la douche. Je ne m'en retirais que lorsque le battant de la salle de bain risquait de se briser sous les coups donnaient par un garçon excédait de se voir privée d'une douceur intime sous le jet d'eau. Je pris une serviette, me l'enroulais autour de la taille, et sortit en offrant un sourire innocent au mec en question. Il resta perplexe alors que je retournais à ma chambre pour trouver quoi me mettre. 7 heures sonna.

    J'optais dés lors pour un pantalon noir, en jean une chemise blanche à manche longue, et une cravate rouge carmin. Mes éternelles baskets au pied, je pris mon porte-feuille, mon portable, mes clés et partie pour passer une journée de folie. Aujourd'hui, l'épreuve se déroulait à Harvard, et il s'agissait du styllisme. Et je me souviens du nom de notre représentante. J'avais hâte de voir ce que Macy savait faire, à quel point elle pouvait être douée. Mais avant j'avais une petite chose à régler, à faire. J'allais dans la ville de Cambridge, jusqu'au Starbuck, et allais directement à la caisse pour demander à ce qu'il me serve trois cafés, et des gâteaux. Chocolats, évidemment, pour éviter le stresse bien trop fréquent lorsque tant de chose était en jeu. J'en demandais également à la myrtille, cerise, vanille, et caramel. J'avais faim, mais je me sentais bien trop excité pour pouvoir avaler quoi que ce soit pour le moment. Je pris mon paquet et allait vers le fameux bâtiment, tout sourire, ne sachant pas même l'heure qu'il pouvait être à présent.

    En arrivant, de l'autre côté de la porte, je me précipitais vers l'extérieur, sachant que le parc s'y trouvait - comme de bien entendu -. J'allais, marchant tranquillement à travers la foule d'élève qui commençait à se formait à côté du podium. Je n'étais pas près d'en profiter, pas pour le moment du moins. Je souris, et m'excusais à peine auprès de ceux que je bousculais pour retrouver la raison pour ma présence si tôt dans le coin. J'arrivais dans le lieux si convoité, et m'assurait que le professeur était pris ailleurs pour rechercher mes demoiselles préférées. Offrant un clin d'oeil aux mannequins qui me virent passer en gloussant, j'arrivais bien vite derrière elle. Sa chevelure blonde tombait en cascade dans son dos, et je pouvais sentir de là où j'étais son stresse et son appréhension. Ou alors étaient-ce les miennes.

    JAMES — Café Miss Norton ?

    Je lui tendis un de mes gobelets encore chauds, et lui offris un sourire entendu, et attendri. Ma meilleure amie allait faire ravage, je savais à quelle point elle pouvait être merveilleuse. Je lui embrassais le front et lui souhaitais bonne chance alors que déjà je retournais dans la foule pour la deuxième partie de ma motivation. Je savais que Holly représentait l'autre école, mais tout de même, je tenais assez à elle pour lui laisser sa chance. Je trouvais Macy au bout d'un moment et m'approchais d'elle en souriant de toute mes dents.

    JAMES — Alors, Beauté, pas trop stressée j'espère ?

    Je m'approchais d'elle en lui tendant un gobelet de café et les gâteaux.

    JAMES — J'ai pensé que ca pourrait te détendre en attendant que cela commence. Comment te sens-tu, Macy ? Heureuse de nous dévoiler , enfin, tes talents de créatrices ?

    J'étais proche à présent, un peu trop probablement pour que cela soit décent, et je baissais ma tête vers elle pour frôlait son cou de mon souffle. Proche de son oreille je lui murmurais d'une voix roc et attendrie.

    JAMES — J'ai hâte de voir l'étendu de ton talent. Je suis sur que tu vas m'éblouir ...

    Je me retirais, souriant toujours, et lorsque je regardais au-dessus de mon épaule, je croisais le regard noir de Lily Evans.

_________________

    « danse, séduit, chante, joue la comédie
    parce que la vie n'est qu'un jeu, baby,
    sinon tu regretteras de n'avoir pas osé. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lily S. Evans
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre.

♣ date d'inscription : 10/02/2010
♣ prénom / pseudo : Sophie / ticso
♣ nombre de messages : 230
Because I am
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
50 / 10050 / 100



MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Mar 6 Avr - 17:06

Toujours dans la foule de ce monde présent pour l'occasion, mes yeux cherchaient constamment. Je pris les devants et m'aventura à l'aveuglette dans cette foule telle une bête apeurée. Me fondant dans la masse, je su que ce n'était pas tellement une bonne idée. Étant à la base petite, je ne voyais plus rien, seulement des personnes m'écrasant à leur tour. Je me sentis faible, ma respiration devenait de plus en plus difficile. Je voulu partir, pouvoir courir loin de tout ce vacarme assourdissant, mais je n'étais plus capable de rien. Essayant tant bien que mal d'avancer, j'arriva vers la fin, et sortie de ce troupeau. Je suffoquais et repris ma respiration, je devais être rouge de honte et de manque d'air. Reprenant mes esprits petit à petit, mes yeux travaillaient toujours à la recherche de personnes de ma connaissance.

Puis, de loin je cru entrapercevoir une silhouette familière, on aurait dit Macy. Alors je m'avança, doucement causé par mon souffle difficile. J'entendais les personnes parler autour de moi, certains étaient ravis de la mise en place du défilé, d'autres non, certains étaient impatient de voir les lignes, d'autres n'étaient venus que pour les mannequins... Tout ces flots de paroles emplissaient ma tête. D'un coup, mon oreille se tendit, parmi toutes ces voix, une en particulier avait retenue mon attention. Elle était grave, sensuelle certes, mais en aucun cas je ne l'aimais. Indéfinissable, et je chercha à qui elle me faisait penser. C'est alors que mon visage s'illumina, non de joie mais plutôt de colère, une haine incontrôlable montait en moi, parce que cette voix était celle que je redoutais le plus, un prédateur que je n'aimais pas voir dans les parages, surtout en ce jour où Macy était à l'honneur. Alors je me marcha jusqu'à l'endroit d'où je la percevais, d'où j'entendais des bouts de phrases tels que : « te détendre », ou bien « heureuse de nous dévoiler », ou encore « j'ai hâte », ou pire « m'éblouir ». Je ravala tant bien que mal ma salive, arriver enfin à mon but je le vis, lui et son regard que je détestais plus que tout au monde : James.

Mon regard devint plus noir, je le sentis, je lui jeta de colère, de force qui m'envahissait. Que fichait-il ici ? Fallait-il qu'il s'occupe de Macy alors que sa rivale Holly était sa meilleure amie ? Je voulu avoir le pouvoir de le faire disparaître rien qu'une seconde, me donnant l'espérance que ce n'était qu'un mauvais rêve, mais rien, je ne me réveillais pas. Je m'approcha doucement, et c'est là que je la vis : Macy. Ses yeux pétillaient d'une joie désirable, quelque chose avait pris feu en elle, mais pas de douleur, non, plutôt de bonheur. Lorsque je la vis, j'eu été épris d'une telle compassion, pourquoi lui ? Qu'avait-il de plus que les autres ? Je ne voulais tellement pas y croire. Je fis clignoter mes yeux une fois, deux fois, au bout de la troisième je compris. C'était bien réel, ce auquel j'avais essayer de lutter. Elle était attirer par lui, comme si elle était envoutée, un enchantement digne d'un grand magicien.
Voulant mettre fin à ce charme qu'il lui faisait, mes pieds franchirent le seuil de la limite, et je me trouvas à quelques centimètres d'eux deux. Ma main se posa délicatement sur le bras de Macy, une façon pour moi de la ramener à la vie parmi nous. Je regarda James et lui dit :

LILY
: Tu permets ?

Je ne souriais pas, mon visage était dure, j'essayais de ne pas laisser mes yeux posés trop longtemps sur lui dans lequel des cas je me serai sentis devenir emprise d'une colère immense. Puis, m'adressant à Macy, je sentis mon visage s'adoucir et un sourire le rendre plus éclatant :

LILY
: Ça va ma chérie ? Alors est-ce que je te conviens ? Tu me fais visiter les lieux ?

Macy était heureuse de me voir, malheureusement pour moi elle l'était tout autant à l'encontre de James. Attendant sa réponse, je regarda James, son regard de braise nous fixant, mécontent de mon approche. Je savais qu'il préparait une réplique pleine de sous entendue à mon attention, ce qui me rendis encore plus exécrable. Il n'aurait pas fallu grand chose pour que je ne prenne plus mon mal en patience. Pourtant, j'attendis, comme toujours, avec mon petit sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lilween S. Woodsen
Créer, c'est vivre deux fois.

♣ date d'inscription : 19/04/2009
♣ prénom / pseudo : Elodie / Smile
♣ nombre de messages : 863
♣ copyright : © shakespearette ; throes.heart
♦ age : 19 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation compliqué(e)

♦ popularité :
80 / 10080 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Jeu 22 Avr - 18:11

    H.J : Sujet toujours en cours ... Toutefois, sachant qu'Holly a quitté le forum ... Ce sera le maître du jeu qui jouera son rôle ... C'est à dire les administrateurs ou modérateurs ... Je verrai ... peut-être que se sera moi qui m'en occuperait ! Voilà ! smile1

_________________

♦ Lilween & William ; in love ♦



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Holly G. Norton
`Lilly « If You Touch Me, I Bite You !

♣ date d'inscription : 22/04/2010
♣ prénom / pseudo : .
♣ nombre de messages : 22
♣ copyright : (c) Starlight Night.
♦ age : 19 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation mise en péril

♦ popularité :
75 / 10075 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Ven 23 Avr - 18:56

"Cliiiing". Voila ce que firent les cintres sur le porte-cintres. "Paaaam ". Et voila ce que fit le pied de notre Holly officielle, sur le porte-cintres. Autant vous dire que ce n'était pas discret. Elle était d'une maladresse depuis ce matin, ca en devenait presque affreux. Mais bon, mettez vous deux minutes à sa place et vous comprendrez. Elle jouait sa vie dans ce défilé ! Si elle le ratait, c'était pour elle la fin du monde. Avait-elle tendance à tout dramatiser ? Un peu. Mais la, c'était une chance inouïe pour se faire connaitre dans tout Harvard. Et a Cambridge aussi. Vous vous rendez compte, que si elle rate cette chance, son talent est remis en jeu ? Alors qu'elle vient de passer une longue semaine à se donner à 300% pour ses créations ? Le stylisme, pour elle, c’est toute sa vie, alors une chance comme celle d'aujourd'hui, il ne fallait pas la rater. C'est vrai qu'en face d'elle se trouve Macy, et que c'est une adversaire redoutable, mais Holly avait toutes les chances de gagner. Enfin.
Holly, après avoir insulté à voix basse le porte-cintre de tous les noms possible et inimaginable, elle se retourna et sourit à toute personne la regardant assez étrangement. Bah quoi ? Ca vous arrive jamais d'insulter un porte-cintres, vous ? Et bah essayez, des fois, ca déstressé. Déstresser, déstresser ... Ouais, enfin c'était à revoir cette technique. Parce que ce n’était pas qu'Holly était stressée, mais quand même un peu. Et ça ne s'améliorait pas avec le temps. Ses petites maladresses avaient tendance à la paniquer un peu plus. Elle espérait par dessus que rien n'allait aller de travers pendant le défilé et qu’aucune de ses maladresses allaient se répercuter sur les événements à suivre.

Les regards des mannequins, des maquilleurs et autres personnes présentes se reportèrent sur l'activité qu'elles exerçaient juste avant ce petit contretemps de Mlle Holly x). La blondinette se mit a avancé vers la scène de défilé quand son très cher James se planta devant elle. Son meilleur ami. Elle tenait tellement a lui et le fait qu'il soit la, la soulageait énormément. Pourquoi ? Parce qu'elle savait qu'il serait la en cas d'échec et que même si il était de l'autre école, il serait aussi la pour la soutenir un minimum. Il lui proposa un café. Elle, refuser ? Hors de question ! Surtout si elle voulait rester debout avant le début du défilé. Un Cappuccino. Autant vous dire qu'elle allait se régaler. Holly remercia d'un baiser sur la joue, James, qu'elle vit partir de si tôt. Surement pour aller voir Macy, la candidate de Cambridge. Bref. Il ne fallait pas qu'Holly rêvasse. Elle le laissa donc partir sans rien dire, puis elle retourna a ses robes, son cappuccino a la main et son portable de l'autre, qu'elle venait de sortir de l'unique poche de son short noir.

Elle se trouvait la, devant ses robes. Elle hésitait à les sortir pour voir dans quel état elle était, pour vérifier qu'elle était bien, qu'il ne fallait rien changer à la dernière minute. Elle posa son café sur une table qui se trouvait non loin d'elle, et elle ouvrit les pochettes ou se trouvait ses créations. Décidemment, elle était belle. Enfin, pour elle. Même si elle trouvait qu’elles n’étaient pas parfaites et que la concurrence pourra facilement gagner. Mais bon … elle n’avait pas le temps de refaire des tenues. C’était trop tard maintenant. Puis après tout, sur une cent cinquantaine de croquis, elle avait réussi à en faire une douzaine. En une semaine. C’est déjà pas mal, enfin elle trouve. Surtout que pour ca, Holly avait peu dormi, elle avait annulé certaines soirées de prévu et surtout elle avait donné tout son cœur. Et autant vous dire que c’est énorme tout ce qu’elle a pu donner ! Enfin. Holly regarda ses créations pendant un moment, rajustant certain endroit qu’elle trouvait bizarre, rajoutant quelques petites bricoles. Et oui, Elle avait toujours des aiguilles, des fils et quelques autres trucs de styliste dans son sac. On ne sait jamais ce qui peut se passer dans une journée. La preuve en est. Elle rajoute un nœud sur une jupe, un bouton sur un t-shirt… Quelques babioles pour styliser encore ses créations. Mais il ne fallait pas trop en faire tout de même. Un truc en trop et tout était gâché et elle était sûre de perdre.

Le temps passait lentement depuis qu’elle était arrivée. Les mannequins n’étaient toujours pas prêts. Elles se faisaient encore coiffer, encore maquiller. Elles devenaient de plus en plus ravissantes, bien qu’elles le soient déjà au naturel Rolling Eyes. Mais que voulez vous ? Il faut bien cacher les défauts inexistants sur ces poupées de porcelaine Rolling Eyes. Holly s’approcha d’une de ses mannequins et la regarda se faire maquiller. Le tout prenait vraiment forme, et avec la tenue qu’elle devait porter, elle serait parfaite. Holly sourit alors. Elle commençait à déstresser peu a peu. Après tout, elle aurait bien d’autre chance. Il ne fallait pas se mettre trop la pression sinon ca serait une catastrophe. Il faut y aller COOL ! D’ailleurs tellement cool qu’elle ne capta même pas qu’on lui parlait.


Maquilleuse ▬ C’est a toi le café ?

Holly ▬ Hein quoi ? Ah, euh, oui désolée...

Quelle tête en l’air décidément cette Holly Rolling Eyes. Comment oublier le Cappuccino que James lui avait apporté ! C’était incroyable. Bref. Holly reprit donc son cappuccino, tiède désormais, et but quelques gorgées pour se réveiller un peu. Tout en buvant, elle marcha à travers les mannequins et essaya de trouver Macy, histoire de lui souhaiter bonne chance. Après tout, que La meilleure gagne Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Macy O. Grint
You and me could write a bad romance

♣ date d'inscription : 03/02/2010
♣ prénom / pseudo : Cindy
♣ nombre de messages : 370
♣ copyright : livia
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • célibataire endurci(e)

♦ popularité :
30 / 10030 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Sam 24 Avr - 1:15

Plus le temps passait plus j’étais en stress. Rien ne se passait comme je l’avais prévu et le fait d’avoir oublier mon agenda montait d’un cran mon stress qui ne cessait d’augmenter. Comment allais-je faire un bon défilé si j’étais là à stressée comme une malade ? Je me demandais bien si Lily était arrivée ou non. Je me demandais aussi si Holly était là, j’aurais beaucoup aimé la voir avant que le défilé commence pour lui souhaiter bonne chance mais pour le moment j’étais bien trop occupée à donner des ordres aux maquilleuses au niveau du maquillage de chaque mannequin. Je n’aimais pas faire ça, donner des ordres… Mais je n’avais pas le choix, il fallait que le maquillage aille avec les tenues et j’avais un mannequin pour deux ou trois tenues et il fallait qu’il s’accorde aux trois. D’un côté je n’étais pas tyrannique donc les maquilleuses le prenaient très bien et elles le faisaient même avec le sourire. Tout était ok pour le moment. Il ne manquait plus que la mise au point avec Lily et au niveau maquillage tout serait terminé. J’avais vraiment hâte de la voir ! Je savais que ça allait être la plus belle de mes mannequins ! Elle était naturelle et elle avait la classe naturellement. Non pas que les autres filles n’étaient pas jolies mais elle se forçait à faire comme si elles étaient des professionnelles alors qu’il n’en était rien. Je sentis quelqu’un derrière moi et me retournais pour faire face à cette personne. C’était James qui arrivait droit sur moi, avec un café dans les mains. J’en aurais bien voulu un d’ailleurs en passant, il m’avait donné une jolie petite idée. Il arriva tout sourire ce qui fit sourire à mon tour et surtout me déstressa d’un cran.

j a m e s ♦️ Alors, Beauté, pas trop stressée j'espère ?
m a c y ♦️ Un peu moins depuis que tu es là. J’ai l’impression que tout va de travers mais à part ça tout va bien !
Je ne me rendais même pas compte de ce que je disais. Je ne disais rien de mal mais je parlais quand même à James Carter Owen et je lui disais en gros que j’étais contente qu’il ait pensé à moi et qu’il soit venu. Il était toujours aussi beau et encore plus quand il souriait. J’étais comme à chaque fois que je croisais son regard, envoutée. Mais aujourd’hui j’étais tellement excitée que j’arrivais très vite à me ressaisir et à l’écouter plus rapidement et comprendre le sens de ce qu’il disait encore plus vite que la dernière fois que nous nous étions parler. Il me tendit le café qu’il tenait dans ses mains ainsi que le sachet qui contenait surement de la nourriture. C’était vraiment un ange. Il avait pensé à moi et c’était déplacé jusqu’au starbucks juste pour acheter un café et des gâteaux. J’avais vu qu’il en avait passé un à Holly et elle le méritait elle aussi. D’ailleurs maintenant que je savais où elle se trouvait je pouvais aller la voir sauf si elle changeait entre temps d’endroit ce qui ne me faciliterait vraiment pas la tache.

j a m e s ♦️ J'ai pensé que ca pourrait te détendre en attendant que cela commence. Comment te sens-tu, Macy ? Heureuse de nous dévoiler, enfin, tes talents de créatrices ?
m a c y ♦️ Oh merci ! T’es un amour ! Je me sens bien ! C’est ça qui est bizarre. Je suis stressée mais à la fois contente et excitée ! Et toi, comment vas-tu ? Heureuse… Je n’en sais rien. Redemande moi ça quand le défilé sera terminé, je pourrais te répondre.
Qu’est-ce qu’il était gentil ! Franchement je ne voyais pas en quoi c’était un mauvais garçon. Il était tellement généreux avec moi. Il prenant soin de moi et faisait attention à moi. Que demander de plus ? J’enchainais les phrases et parlais à une vitesse vraiment inimaginable venant de ma part. Mais je n’arrivais pas à me contrôler. Je lui fis un grand sourire qui dévoila surement toutes mes dents. En ce moment même oui, j’étais heureuse mais non pas pour montrer mes talents de créatrice mais parce que j’avais compris qu’ici, quoi qu’il arrive j’aurais toujours des personnes qui seront là pour moi. Cela faisait énormément de bien de savoir que j’étais épauler et que je n’étais pas seule. Je me sentais bien. Ma confiance en moi était pour le moment présente ce qui était vraiment très rare.

j a m e s ♦️ J'ai hâte de voir l'étendu de ton talent. Je suis sur que tu vas m'éblouir ...
m a c y ♦️ Hum… Ca ça reste à voir par contre.
Il s’était approché de moi, il était vraiment très prêt. Je pouvais sentir son odeur. Je fermai les yeux un court instant pour me rappeler de son odeur. Il sentait bon. Je frissonnai… Il était fou de me faire subir ça en cet instant mais c’était tellement agréable… Je rouvris les yeux avant qu’il se retire et lui sourie. Je me sentais tellement bien à ses côtés que je n’avais vraiment pas envie qu’il me laisse. J’avais envie qu’il reste prêt de moi tous le temps, n’importe quand mais je savais que c’était impossible. Il n’était pas de ce genre enfin c’était mon opinion quand je sentis une main sur mon bras. Ce n’était pas celui de James, c’était une main fine et douce je me retournai vers celle qui était venue ici spécialement pour moi aujourd’hui et lui donna l’un de mes plus beaux sourires. Lily… Je savais depuis que j’avais parlé de James à Lily qu’ils ne s’aimaient pas vraiment. Je trouvais a vraiment dommage mais je ne pouvais pas forcer deux êtres qui m’étaient cher s’aimer. Pendant un instant des éclairs fusèrent ce qui je l’avoue m’amusa mais je me repris et répondit à ma jolie Lily.

l i l y ♦️ Ça va ma chérie ? Alors est-ce que je te conviens ? Tu me fais visiter les lieux ?
m a c y ♦️ Ça va très bien et toi ? Oh que oui ! Tu es parfaite ! Hum… Ça te dérange avant de passer au maquillage avant la visite des lieux ? Comme ça ce sera terminé et les maquilleuses pourront se reposer et être d’attaque si une retouche est à refaire.
J’étais tellement contente, James et Lily étaient là avec moi, les deux personnes qui était le plus important pour moi aujourd’hui. Enfin, il y en avait d’autre mais je pense qu’ils préféraient encourage Harvard c’était tout à fait normal et puis, ils n’étaient peut-être même pas encore arrivé. Je regardai James puis Lily. Ce que j’allais leur demander n’allaient surement pas leur plaire mais c’était ma journée après tout, ils n’avaient pas vraiment le choix. J’hésitai un moment puis me lança. Après tout, je ne risquais pas grand-chose à part un refus de leur part.

m a c y ♦️ Ne dites pas non tout de suite et ne m’envoyer pas péter sur les roses dès que vous aurez entendu ce que je vais vous demander à tout les deux. Ce serait vraiment super si vous accepter. Ce serait seulement pour aujourd’hui et après vous pourrez refaire votre petite guerre sans problème. Pouvez-vous au moins vous entendre ou faire semblant juste pour aujourd’hui quand vous êtes avec moi? S’il vous plait ! Je ferais tout ce que vous voulez quand le voudrez mais s’il vous plait juste pour aujourd’hui !
Voilà, c’était dit ! Maintenant il ne fallait plus qu’ils acceptent et ne m’assassinent pas sur place. Mais en attendant ce qui me préoccupait le plus c’était le petit bout de femme qui était entrain de s’approcher de nous. Elle était blonde, mince et belle comme une jolie Holly. Je n’avais même pas besoin de la chercher elle venait à moi. Comme si nous avions lu dans les pensées de l’autre. C’était encore plus déstressant de savoir qu’elle aussi était là et qu’elle était aussi stressée que moi. Mais pour le moment j’attendais la réponse des deux zigotos. J’espérais de tout cœur que ce soit positif et les regardais avec des yeux tellement implorant et un sourire tellement Colgate qu’il ne pouvait pas me le refuser ! Holly était enfin là. Ils ne m’avaient toujours pas répondu mais je savais qu’ils étaient entrain de peser le pour et le contre. Je leur faisais confiance après tout.

m a c y ♦️ Coucou Holly! Comment ça ce passe de ton côté?
Restait plus maintenant qu’elle aussi me répond et le tour était jouer !

_________________

    « GOOD GIRL GO BAD, I know your type Boy, you're dangerous Yeah, you're that guy I'd be stupid to trust But just one night couldn't be so wrong You make me wanna lose control. - Leighton Meester
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetenedmint.skyrock.com
avatar

Savannah L. Walker

♣ date d'inscription : 03/02/2010
♣ prénom / pseudo : Céleste
♣ nombre de messages : 320
♣ copyright : FLoW & Yoshy
Photo !
♦ age : 18 printemps
♦ Situation amoureuse :
  • relation amoureuse

♦ popularité :
90 / 10090 / 100



anyone knows
♦ relationships:

MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   Sam 24 Avr - 14:11

    Bon dieu ! Comment avais-je pu oublier ? La journée avait été tellement parfaite jusqu'à présent ! Je m'étais levé, comme d'habitude à 6h30, j'avais fait mon footing matinal et je m'étais même consacré à la salle de musculation durant plus d'une heure, et j'avais réussi le pari de tenir avec seulement une pomme et un bol de céréale pour maigrir. Bref, ma journée s'annonçait exceptionnelle ! Ensuite, j'avais enchaîné sur mon travail, quoi de plus libérateur que de savoir ses devoirs fait et terminés ? Bon a part savoir que l’on n’a pas pris de poids ?
    J'y avais consacré deux heures de ma vie, et vers 13heures, j'avais décidé que tous cela devait cessé, j'avais pris un de mes livres et direction le parc, il faisait vraiment beau, pourquoi ne pas en profiter ? Je m'assis donc dans le confortable siège vert pour ne tenir que dix minutes. Troublé par une envie folle d'aller au toilette, j'avais dû m'y rendre de toute urgence ... Une fois la chose faite, je décidais de chanter un petit peu, ma passion faisait passer parfois le reste au second plan, sur le chemin de la salle de musique, je croisais mon petit ami, Evan, je lui demandais de m'accompagnait et celui-ci ne pu refuser. Main dans la main, je lui faisais mes dernière suggestions pour le concours d'art, je désirais chanter mais je n'arrivais pas à définir quel chanson j'allais interpréter. Dans ces moments-là, il m'était d'un grand secours, je dois bien l'avouer ! Il m'avait proposé plusieurs choix, à moi de choisir. J'hésitais vraiment entre une de mes chansons, « When I look at you » ou bien une reprise de la merveilleuse V.V Brown « Shark In The Water ». Je décidais donc de répéter les deux afin de pouvoir comparer et de savoir sur laquelle je me sentais le plus à l’aise. Après les avoir chanté une demi douzaine de fois chacune, je fixais mon choix sur ma propre création, autant montré tous mon talent artistique.
    Evan était toujours face à moi, un grand sourire sur les lèvres, me regardant, il me dit qu’il m’aimait et qu’il était fière de moi. Je lui renvoyais le compliment quelques peu honteuse, l’image de James me revenait en mémoire. Je secouais vivement celle-ci et Evan s’excusa, il devait en effet rejoindre quelques amis à lui. Je l’embrassais et le laissais sortir de la pièce. Je remis donc mon I-pod en marche et mis la version musical de « Téléphone » de Lady Gaga et Beyoncé, je reprenais chaque parole, m’entraînant à atteindre la perfection, dur lorsqu’on a le ventre vide. Je notais mentalement de me rendre à la cafétéria juste après ça. Puis je décidais de retravailler la chanson que je présenterais, retouchant deux trois paroles ou accords. Enfin, vers quinze heures je décidais de me rendre dans ma chambre, au passage je commandais une salade Ceasar au bar de la cantine. Je montais vers ma chambre avec le butin et entrepris de manger avant de prendre une douche. Je me mis devant mon ordi et mis un épisode de True Blood, une série incroyablement captivante, bon ok, certains acteurs étaient également très captivant. Je mangeais donc ma salade captivée par le beau Jason. Bref, après cet instant détente, je me rendis dans ma salle de bain, pris une rapide douche et enfilais ce que j’avais préparé, un jean slim, une paire d’escarpins bleu électrique, et un haut noir, assez simple et un peu décolleté. Je pris un sac et descendis dans le parc lorsque sur mon chemin je croisais un ami, qui me demanda :

    « Hey ! Savy’, il n’y a pas ta cousine Macy qui fait son défilé aujourd’hui ? »

    Après un long silence et une série de jurons intérieurs, je le remerciais et pris la direction du parc avec plus d’empressement. Macy et moi étions cousine d’adoption et nous avions passé pas ma de temps ensemble plus jeune. Je me devais donc de l’encourager, j’accélérais le pas, même si marcher dans l’herbe avec de haut talon n’était pas la chose la plus confortable au monde. Mais bon, la pauvre, Savannah à la rescousse. J’arrivais enfin vers les coulisses mais aucun signe de ma cousine adorée, je me retournais vers un des modèles et ne puit m’empêcher de regarder sa taille fine et de l’envier, j’aurais voulu atteindre un tel degrés de perfection mais il me restait beaucoup de travaille. Je m’adressais à elle d’une voix claire lui demandant si elle n’avait pas vu ma chère cousine. Celle-ci ne me répondit pas, me snobant. Un peu vexé, je partis à la recherche de Macy.

_________________


xpiimousse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Défilé en plein air ♦ La semaine des challenges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind . the . Door :: Harvard University ■ Generally :: — Harvard Yard-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit